Santé

Quelles sont les limites humaines sur un sprint de 100 m ?

Question/RéponseClassé sous :Sport , 100 m , record du monde du 100 m
Pour l'instant, c'est le Jamaïcain Usain Bolt l'Homme le plus rapide de tous les temps, en établissant le chrono de 9 s 58. Ses concurrents les plus directs, son compatriote Yohan Blake et l'Américain Tyson Gay, n'ont pu faire mieux que 9 s 69. Il garde un peu de marge. Mais son ambition personnelle est de descendre en dessous des 9 s 50... © Jose Goulao, Fotopédia, cc by nc 3.0

Avec l'amélioration des techniques d'entraînement et des technologies, les limites humaines sont peu à peu repoussées. Ainsi, le record du monde du 100 m ne fait qu'être amélioré.

Les records du 100 m au fil du temps

À titre d'exemple, la barre des 10 s a été franchie en 1968, mais la marque a été abaissée aujourd'hui à 9 s 58. Ce chrono, propriété du sprinteur jamaïcain Usain Bolt, a été réalisé en 2009 lors des championnats du monde de Berlin.

Deux estimations de la limite humaine du 100 m en sprint

Mais il existe forcément une limite en dessous de laquelle l'Homme ne peut descendre. Laquelle ? Elle est difficile à évaluer et les scientifiques n'envisagent pas toujours les estimations de la même façon. Ainsi, le mathématicien britannique John Barrow considère qu'en changeant les conditions de la course et en réitérant le même sprint, Usain Bolt pourrait courir en 9 s 45. Pour cela, il faudrait qu'il bénéficie d'un vent favorable de 2 m/s (limite autorisée pour l'homologation d'un record) à une altitude de 2.400 m pour avoir un air moins dense. Il peut également gagner quelques centièmes en améliorant son départ.

Le Néerlandais Sander Smeets envisage les choses autrement. De son côté, il utilise les statistiques en se basant sur les 1.034 meilleures performances depuis 1991. Selon ses calculs, la limite absolue serait de 9 s 36, soit une moyenne de 38,5 km/h départ arrêté.

Mais tous ces calculs ne sont que des estimations et il est impossible de prédire l'avenir. Pour preuve, des équations avaient conclu il y a quelques années que l'Homme ne passerait jamais la barre des 9 s 66. C'était peu de temps avant les championnats du monde de Berlin...

Cela vous intéressera aussi