Santé

Syndrome d'alcoolisation fœtale : quésako ?

Question/RéponseClassé sous :grossesse , syndrome d’alcoolisation fœtale , SAF

Si vous buvez de l'alcool pendant votre grossesse, vous risquez de nuire à votre bébé. Cela peut parfois entraîner des problèmes mentaux et physiques chez le bébé, appelés syndrome d'alcoolisme fœtal.

Bébé boit chaque goutte d'alcool ingérée par Maman... - Crédits Fotolia

Le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) est en fait, la conséquence la plus dramatique d'une exposition prénatale à l'alcool. C'est bien simple : Bébé absorbe chaque goutte d'alcool avalée par sa maman. Voilà pourquoi les autorités sanitaires insistent sur le zéro alcool pendant la grossesse.

Les dégâts du syndrome de l'alcoolisation foetale 

Chaque année en France, entre 700 et 3 000 enfants seraient victimes du SAF. Ce syndrome se caractérise notamment par un retard de croissance, qui  se manifeste avant ou après la naissance. Les petites victimes présentent également des anomalies morphologiques du crâne et du visage (aplatissement de la face, amincissement de la lèvre supérieure, des yeux petits et écartés...) ainsi que des troubles du système nerveux central (retard mental, syndrome d'hyperactivité).

Traitement et soutien pour le syndrome d'alcoolisme fœtal

Il n'existe pas de traitement particulier pour le syndrome d'alcoolisme fœtal, et les dommages causés au cerveau et aux organes de l'enfant ne peuvent être réparés. Mais un diagnostic précoce et un soutien peuvent faire une grande différence.

Une fois l'affection diagnostiquée, une équipe de professionnels de la santé peut évaluer les besoins de la personne concernée et proposer des stratégies éducatives et comportementales appropriées pour répondre à ces besoins.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !