Cela vous intéressera aussi

Le binge drinking ou alcoolisation massive, a toujours été pratiqué dans la population étudiante. Toutefois, un nouveau phénomène inquiète les spécialistes : les collégiens et les lycéens prennent de plus en plus tôt exemple sur leurs aînés.

Qu'est-ce que le binge drinking ?

S'il fait référence à une alcoolisation massive concentrée sur une courte période de temps, le concept de binge drinking n'en reste pas moins flou. L'Organisation mondiale de la santé (OMSOMS) l'a cependant défini avec davantage de précision. Elle admet aujourd'hui que ce comportement correspond à la consommation d'au moins 5 verresverres pour un homme, et 4 verres pour une femme, lors d'une même occasion. Autrement dit lors d'une même soirée. Or dans la pratique, les jeunes consomment souvent bien davantage...

Les statistiques sur les jeunes et l'alcool

Ces soirées, dont le but unique est l'alcoolisation voire le comacoma éthylique, ne sont pas une nouveauté. Une enquête de la Mutuelle des étudiants (LMDE) menée auprès de 2.000 jeunes en 2008, indiquait que 6 d'entre eux sur 10 consommaient de l'alcool. Et 13 % admettaient même boire des alcools forts au moins une fois par semaine.

Début 2007, la mutuelle étudiante SMENO a étudié les consommations d'alcoolalcool des lycéens. Constat alarmant : 16 % des garçons (et 9 % des filles) déclarent une ivresse par semaine. Résultat confirmé par « une hausse du nombre d'hospitalisations dues à l'alcool chez les moins de 15 ans ces 2 dernières années, d'après le Bureau des addictionsaddictions à la Direction générale de la santé (DGS) », indique Philippe Arvers.