Cela vous intéressera aussi

Le syndromesyndrome du bébé secoué regroupe l'ensemble des symptômessymptômes consécutifs à une secousse subie par un nourrisson. Chaque année en France, 80 bébés sont hospitalisés après avoir été secoués. Les conséquences sont dramatiques : un sur dix en mourra. Et un sur deux restera handicapé à vie.

Syndrome du bébé secoué : des conséquences définitives

Le cou d'un bébé est peu musclé. Quant à son cerveaucerveau, il est fragile mais aussi mobile dans le crânecrâne. A l'occasion d'une secousse, la tête est balancée d'avant en arrière, le cerveau frappant alors la boîte crânienneboîte crânienne. Des vaisseaux sanguins peuvent se déchirer, entraînant des lésions cérébrales parfois irréversibles.

Il ne faut donc jamais secouer un bébé, que ce soit pour le calmer ou pour jouer avec lui. Et si de manière inexplicable votre enfant ne pleure pas comme d'habitude, si rien ne le console, appelez votre médecin.