Naturellement présent dans l’organisme, le collagène est une protéine essentielle à la santé et à la beauté de la peau, des ongles et des cheveux, pour ne citer qu’eux… Le corps humain fabrique naturellement du collagène jusqu’à l’âge approximatif de 30 ans. Passé cet âge, les cures de collagène permettent de favoriser la régénération des tissus conjonctifs ainsi que leurs liaisons avec les organes, qu’ils soutiennent et protègent.

Cela vous intéressera aussi

Le collagène est un constituant capital pour tous les tissus conjonctifs qui composent le corps humain : le cartilage, les os, la peau, les cheveux et même les ongles. Cette protéine représente plus de 30 % des protéines présentes dans l’organisme et ses bienfaits sont extrêmement nombreux. Avec, parmi eux, un ralentissement du vieillissement cutané, une préservation de la santé articulaire, un entretien de la qualité des cheveux, etc.

Le collagène, c’est quoi ?

En tant que protéine structurelle essentielle à l’organisme, le collagène est présent dans tous les tissus du corps humain. Il prend la forme de longs filaments, principalement composés de glycine, de proline et de lysine. Assemblées, ces chaînes de protéines forment des protéines fibreuses, également appelées protéines fibrillaires.

À savoir : il existe plusieurs types de collagène, mais 90 % des protéines de collagène naturellement présentes dans l’organisme sont communément désignées comme appartenant au « type I ».

Voici les différents bienfaits reconnus selon chaque type de collagène :

  • type I - propriétés anti-âge sur la peau et amélioration de la mobilité des articulations ;
  • type II - participation à la construction du cartilage et prévention des douleurs articulaires ;
  • type III - bienfaits similaires au collagène de type I avec, notamment, des actions antioxydantes ;
  • type IV - soutien direct au fonctionnement de différents organes, dont les reins ;
  • type V - composition de la surface des cellules, des mèches de cheveux et des tissus placentaires ;
  • Type X - impliqué dans les processus d’ossification et dans la formation du cartilage articulaire.

Certaines sources de collagène fournissent simultanément différents types de collagène ! C’est le cas du collagène végétarien qui contient à la fois le type I, type V et le type X.

Les effets significatifs du collagène sur la santé ont provoqué l’émergence de nombreux compléments alimentaires à base de collagène dont des compléments naturels, végétariens et faciles à intégrer dans une routine quotidienne, tel que le collagène naturel proposé par Dynveo.

L’apport de collagène dispensé par des compléments alimentaires permet de régénérer le capital en collagène du corps et de stimuler sa production. © Chonpaphat
L’apport de collagène dispensé par des compléments alimentaires permet de régénérer le capital en collagène du corps et de stimuler sa production. © Chonpaphat

Quand faut-il prendre du collagène ?

Maëlys Garnier, responsable marketing au sein du laboratoire Dynveo, nous donne quelques éléments de réponse : « La baisse des réserves de collagène présentes dans les tissus est plus ou moins rapide d’un individu à un autre. La consommation de collagène ou plutôt, de compléments alimentaires riches en collagène est toutefois possible dès l’âge de 25 ans ».

L’apport de collagène dispensé par ces compléments alimentaires permet ainsi de régénérer le capital en collagène du corps et de stimuler sa production.

Quel type de complément alimentaire à base de collagène choisir ?

Faciles à ingérer et à consommer sous forme de cure, les compléments alimentaires à base de collagène sont disponibles en gélules ou en poudre. Le collagène contenu dans ces compléments alimentaires peut provenir de différentes sources : bovine, porcine, marine ou encore végétarienne.

  • Comment bien choisir son collagène naturel ?

Sélectionnez-le en fonction de sa source qui doit correspondre à vos préférences. Vérifiez ensuite les différents types (type I à type X) présents dans le collagène naturel retenu, afin de vous assurer de son adéquation avec vos besoins.

Soyez également attentifs à la posologie du collagène, à sa tolérance intestinale ainsi qu’à l’existence d’études cliniques qui valident son efficacité.

Enfin, vous pouvez aussi regarder l'origine et le mode de production. En effet, le collagène peut-être d'origine marine, bovine ou issu de l'œuf. Le collagène végétarien proposé par Dynveo est issu des coquilles d'œufs qui sont considérées comme des déchets. Un procédé innovant a été développé pour revaloriser cette matière et produire le collagène.

  • Quand et comment prendre des compléments de collagène naturel ?

Si vous avez plus de 25 ans, vous pouvez commencer à consommer des compléments alimentaires à base de collagène naturel comme, par exemple, les gélules de collagène naturel et végétarien Dynveo. Ils contiennent du collagène Ovoderm qui est extrait de la membrane d'œuf de poule et qui bénéficie d’une haute tolérance intestinale.

Les gélules de collagène végétarien proposées par Dynveo ont fait l'objet de nombreuses études cliniques avec des résultats prouvés sur l’élasticité de la peau (+ 18 %) et sa fermeté (+22 %) dès 21 jours d'utilisation. Elles peuvent être consommées au rythme d’une gélule par jour, à avaler au cours d’un repas, avec un verre d’eau.

Avec le collagène naturel végétarien de Dynveo, une seule gélule de 300 mg par jour suffit amplement pour bénéficier de tous les bienfaits du collagène sur la santé. « Cette prise unique contribue, à elle seule, à la santé de la peau, des cheveux et des ongles », conclut Maëlys Garnier.

Article rédigé en partenariat avec Dynveo