-

Les premiers résultats d'une thérapie génique efficace viennent d'être publiés par des chercheurs de l'Inserm et de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris .

  
DossiersPremier succès de thérapie génique : un déficit immunitaire héréditaire corrigé
 

Un stock de lymphocytes reconstitué

Les premiers lymphocytes T ont pu être détectés dans le sang des enfants 1 à 2 mois après le traitement. Leur production a continué d'augmenter pour atteindre, après 4 à 6 mois, un taux normal, comparable à celui d'enfants non malade du même âge. L'apparition des cellules NK a été plus ou moins rapide selon l'enfant traité mais le taux normal de cellules NK a été atteint pour les deux enfants vers 5 mois. Aujourd'hui, un an s'est écoulé depuis la thérapie génique : le taux de lymphocytes T et NK reste normal et stable chez les deux enfants traités.

Ces nouveaux lymphocytes sont capables de répondre à un agent viral ou bactérien. Ainsi, les enfants ont développé une réponse immunitaire normale après vaccination par l'anatoxine diphtérique, tétanique et les virus de la polio.


Grâce à la thérapie, les lymphocytes sont reconstitué
http://www.unis.org

Une amélioration clinique très rap