Cela vous intéressera aussi

Les antidépresseursantidépresseurs tricycliques dérivent tous d'une même moléculemolécule, l'imipramine. Leur appellation traduit en fait les caractéristiques de leur structure moléculaire, composée de trois anneaux d'atomesatomes. D'autres antidépresseurs aux effets comparables et que l'on appelle les tétracycliques, sont pourvus eux, de quatre anneaux.

Comment agissent les antidépresseurs tricycliques ?

Les antidépresseurs tricycliques bloquent les pompes chargées d'opérer la recapture au niveau des synapsessynapses, des neurotransmetteursneurotransmetteurs sérotoninergiques et noradrénergiques. Ils permettent donc la libération de sérotoninesérotonine et de noradrénalinenoradrénaline en plus grandes quantités, et comme les dépressifs présentent un taux anormalement faible de ces deux neurotransmetteurs, leurs symptômessymptômes s'en trouvent réduits.

Des contrindications ou précautions ?

Les antidépresseurs tricycliques augmentent le risque de pensées suicidaires. Parmi les effets secondaires des tricycliques, mentionnons une sécheressesécheresse de la bouche, des épisodes de constipationconstipation, de rétention urinaire, des troubles de la concentration, de l'appétit, du rythme cardiaque, une hypersudation, une prise de poids, des nausées, des tremblements, des maux de tête. Comme tous les antidépresseurs enfin, les tricycliques doivent être absorbés dans une stricte observance de la prescription du médecin. Respect des doses, pas d'association à d'autres médicaments sans instructions précises, pas d'association à l'alcoolalcool.

Sources :

  • Vidal 2010, Le Dictionnaire
  • Site de l'Université Mc Gill, consulté le 25 mai 2011