Cela vous intéressera aussi

Le toucher rectal consiste à explorer l'anusanus et la partie palpable du rectumrectum. Au cours de visites médicales de routine, il permet de repérer d'éventuelles lésions de la prostateprostate ou du rectum. Il est pratiqué par un médecin, généraliste ou urologue.

Pratique du toucher rectal

Le toucher rectal est recommandé annuellement, à partir de 50 ans. Il permet d'évaluer la santé de la prostate, de dépister une hypertrophiehypertrophie bénigne ou un éventuel cancer prostatique. En fait, cet examen fournit de nombreuses informations au médecin. Il peut ainsi déceler certaines lésions de la paroi rectale, une inflammationinflammation de la prostate, ou évaluer le tonus musculaire du sphincter anal en cas de suspicion d'une maladie neurologiquemaladie neurologique.

Déroulement de l’examen

Le médecin introduit un doigt ganté et lubrifié dans l'anus du patient, jusqu'au rectum. Peu agréable, l'examen n'est pas douloureux. Il est naturellement d'autant mieux accepté qu'il est bien expliqué. La position du patient dépend des habitudes du médecin, même si la position allongée sur le dosdos, jambes fléchies et poings sous les fesses, est la plus souvent pratiquée. L'examen peut aussi être réalisé en position debout, penché en avant, les coudes posés sur la table. Ou encore avec le patient allongé sur le coté, ou sur une table d'examen gynécologique.

Risques éventuels du toucher rectal

Le toucher rectal ne présente aucun risque. Réalisé sans anesthésieanesthésie, l'examen est rapide et indolore.

Source : Association française d'urologieurologie, consultée le 21 janvier 2011