Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Chirurgie : l'étonnant robot Rosa Le robot Rosa, de la société Medtech, est utilisé par des neurochirurgiens lors d’opérations snull

La stimulation transcrânienne à courant direct, ou tDCS (en anglais : transcranial direct current stimulation), aussi appelée « stimulation transcrânienne à courant continu », est une technique médicale reposant sur le principe de la stimulationstimulation électrique. Le but est d'améliorer certains symptômessymptômes. Cependant, certains s'interrogent sur son efficacité.

Principe de la stimulation transcrânienne à courant direct

La stimulation transcrânienne à courant direct consiste à poser deux électrodesélectrodes recouvertes d'une éponge humidifiée sur le cuir chevelucuir chevelu : une anodeanode et une cathodecathode. Un courant de faible ampérage (1 à 2 mA) est appliqué. On considère généralement que la stimulation électrique est inhibitrice sur les régions cérébrales se situant sous la cathode et excitatrice au niveau de l'anode. Cette technique non invasive et peu coûteuse ne présente pas d'effets secondaires majeurs, mis à part des petits picotements ou des démangeaisonsdémangeaisons. Elle est cependant contre-indiquée chez certains patients.

Il ne faut pas confondre la tDCS avec une autre technique proche : la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (en anglais : repetitive transcranial magnetic stimulation) ou rTMS. Dans la rTMS, les impulsions électriques sont délivrées de manière répétée grâce à une bobine de stimulation.

Traitement : la tDCS contre la dépression ou la schizophrénie ?

De nombreuses recherches médicales se sont penchées sur l'intérêt de la tDCS afin d'améliorer des symptômes dans le cadre de différentes pathologiespathologies :

Lorsque des bénéfices sont observés, ils sont souvent de courte duréedurée. La tCDS peut cependant représenter une alternative pour des patients résistants à d'autres traitements, notamment dans le cadre de la schizophrénieschizophrénie ou de la dépression.