Santé

Filariose lymphatique

DéfinitionClassé sous :médecine , filaire , maladie parasitaire
 
La filaire Wuchereria bancrofti est la principale responsable de la filariose lymphatique. Si la majorité du temps elle passe inaperçue, elle déclenche parfois des symptômes violents menant jusqu'à l'éléphantiasis, particulièrement handicapante. © Marc Perkins, OCC Biology Department, Flickr, cc by nc 2.0

La filariose lymphatique est une maladie parasitaire causée par trois espèces de vers parasites appartenant au genre filaire, que sont Wuchereria bancrofti (90 % des cas), Brugia malayi (près de 10 % des cas) et Brugia timori (les quelques cas restants). Transmise par des moustiques, la maladie concerne annuellement plus de 120 millions de personnes dans le monde. Un tiers d'entre elles souffrent de difformités parfois imposantes et handicapantes, dues à des œdèmes importants.

Cause de la filariose lymphatique

La filaire responsable de la maladie est transmise à l'Homme lors d'une piqûre de moustique, son hôte intermédiaire. Le parasite se loge alors dans le système lymphatique et altère le système immunitaire. Il peut vivre jusqu'à huit ans. Bien que longs à se mettre en place, les symptômes apparaissent progressivement. Des œdèmes apparaissent, ainsi que des plaies et des troubles du système circulatoire. Les ganglions se bouchent, la lymphe ne parvient plus à être drainée et des bactéries peuvent coloniser le milieu. S'ensuit un gonflement très important qui amène à l'éléphantiasis, une dilatation extrêmement importante du corps pouvant conduire à la mort. Les seins et les organes génitaux sont fréquemment concernés.

Traitement de la filariose lymphatique

Il existe des médicaments capables de tuer les vers ou les microfilaires, leurs larves (albendazole, ivermectine). Mais ceux-ci ne sont pas toujours dénués d'effets secondaires. La prévention contre les moustiques (par des moustiquaires et des répulsifs) est également une solution préconisée en prévention.

Cela vous intéressera aussi