Un concert pour étudier la propagation du coronavirus

Classé sous :Coronavirus , propagation du coronavirus , contagion

En France comme en Allemagne, les grands rassemblements sont proscrits afin de minimiser la propagation du coronavirus. Que se passerait-il si plusieurs milliers de personnes se rassemblaient quand même pour un concert ? Telle est la question à laquelle des chercheurs de l'université Martin Luther de Halle-Wittenberg (Allemagne) souhaitent répondre. Le communiqué de presse est téléchargeable ici.

Dans le cadre d'un projet nommé Restart-19, ils prévoient d'organiser un concert selon trois scénarios, à la Leipzig Arena. Le premier réunira 4.000 spectateurs qui se comporteront comme si le virus ne circulait plus. Le deuxième concentrera aussi 4.000 personnes, mais elles agiront en accord avec les consignes sanitaires actuelles. Tandis que le troisième scénario n'aura que 2.000 participants pour maintenir une distance d'1,5 mètre entre chaque personne. Tout au long du concert, en théorie.

L'ensemble des volontaires recrutés, masqués peu importe le scénario, devront porter un petit appareil traçant tous leurs contacts et enregistrant la proximité avec les autres personnes. De leur entrée dans les transports pour se rendre à l'événement, à la fin du concert. Avant celui-ci, prévu pour le 22 août, ils auront été testés négatifs au Covid-19. Et se seront lavés les mains avec une solution transparente à l'œil nu, mais détectable grâce à une lampe à UV. C'est elle qui permettra de déterminer la propagation du virus.

Le projet Restart-19 a reçu environ 990.000 euros de financement des États fédéraux de Saxe-Anhalt et de Saxe, mais aussi du centre hospitalier universitaire de Halle (Saale). Ces acteurs espèrent pouvoir établir des normes qui permettront au secteur culturel de revivre. Presque normalement. © Melinda Nagy, Adobe Stock