Les amoureux des chats seraient plus anxieux

Classé sous :Anxiété , chat , chat domestique

Des chercheurs se sont penchés sur le lien entre névroses (colère, anxiété, dépression,...) et attachement à son chat. Leur étude, publiée dans Anthrozoös, stipule qu'une personnalité névrotique et anxieuse serait associée à davantage de confiance et d'affection envers son chat.

Les émotions négatives, en particulier dues à la dépression, poussent les personnes à se sentir moins dignes de l'affection de leur chat. Les chercheurs parlent d'anxiété d'attachement. « Si vous êtes sujet à la dépression, vous voyez tout à travers ce prisme, soutient Mikel Delgado, coauteur de l'étude, une tendance aux émotions négatives affectera toute relation, y compris une relation avec un chat ».

Dans la même veine, le sentiment de colère semble diminuer l'impression qu'un chat est digne de confiance. Tandis que l'anxiété augmenterait cette impression, ainsi que l'attachement général au félin. En tout cas chez les 1.239 personnes ayant répondu au questionnaire des chercheurs, dont 87 % de femmes. Pour continuer dans leur lancée, les auteurs souhaitent comparer les relations amoureuses aux relations humain-chat via un questionnaire en ligne. Pour participer, c'est par ici !

« Le chat est le seul animal qui soit arrivé à domestiquer l'homme » disait Marcel Mauss. © Castenoid, Adobe Stock