Zoe Arvanitakis, du Rush University Medical Center (Illinois), et ses collègues viennent d'établir un lien entre l'Alzheimer, une maladie neurodégénérative, et le diabète. Ce n'est pas la première fois qu'une telle association est signalée puisqu'en 1999 et en 2002, les travaux d'autres équipes en avaient fait état, sans qu'elle puisse être confirmée par d'autres études de population.
Cela vous intéressera aussi

Les nouveaux résultats toutefois sont confortés par les plus récentes publications montrant, chez des souris de laboratoiresouris de laboratoire, la manière dont des dommages au cerveaucerveau peuvent survenir suite aux changements métaboliques induits par un diabète.

Pendant plus de cinq ans, les chercheurs ont suivi un groupe de 824 hommes et femmes âgés de plus de 55 ans. Leur santé a été évaluée grâce à des examens médicaux et à des tests d'aptitudes mentales (mémorisation, reconnaissance spatiale, etc.).
Il en ressort que les personnes souffrant de diabètediabète ont 65% de risque en plus que les autres de développer la maladie d'Alzheimer.

Par ailleurs, même les diabétiquesdiabétiques épargnés pourraient être sujets à une baisse de leurs fonctions cognitives, en particulier de la vitessevitesse de reconnaissance visuelle qui mesure la rapidité avec laquelle sont identifiées des similitudes entre de courtes séries de nombres.

Publiées dans les Archives of Neurology du mois de mai, ces données devront bien sûr être confirmées par d'autres expériences.