Santé

Du nouveau sur l'Homme de Pékin ?

ActualitéClassé sous :vie , homme de pékin , sinanthrope

Les résultats des dernières reconnaissances géologiques et géophysiques effectuées sur le site de l'homme de Pékin à Zhoukoudian (Chine) seront présentés le mardi 5 juillet (11h) à l'Espace EDF Electra lors d'une conférence scientifique conjointe UNESCO / EDF. Elle réunira Yves Coppens, Professeur au Collège de France, Yves Bamberger, Directeur de la Recherche et Développement d'EDF, Jacques Roudier, Directeur général du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, et le Directeur du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, Francesco Bandarin.

© Unesco

Des recherches ont été entreprises sur le site de Zhoukoudian (à 42 km de Beijing) dès les années 20. On y a découvert les restes de Sinanthropus pekinensis, qui vivait au pléistocène moyen, puis des restes d'Homo sapiens sapiens, datables de -18000 à -11000 ans. Le site apporte un témoignage exceptionnel sur les sociétés humaines du continent asiatique à une époque très reculée et il illustre le processus de l'évolution. Le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1987.

Le projet " Homme de Pékin " a été initié en 1995, dans le cadre d'une coopération tripartite entre l'UNESCO, l'Académie des Sciences de Chine et la Fondation EDF, sous le parrainage du professeur Coppens. Tout en cherchant à améliorer la gestion du site, le projet commun UNESCO-EDF-Académie des sciences vise principalement à stimuler la coopération scientifique et la recherche.

C'est dans ce cadre que la Fondation EDF a envoyé une première mission d'expertise géologique et géophysique en 1997 qui a permis de localiser de nouvelles cavités. Elle a été suivie de deux autres missions : la première, en novembre 2003, a mis en œuvre de nouvelles techniques de sondage géologique (GPR, tomographie, ondes sismiques) dans le repérage des cavités. Son résultat prometteur a amené EDF a entreprendre une seconde mission en novembre 2004, destinée à effectuer des carottages afin d'identifier le contenu des cavités susceptibles de renfermer des fossiles encore inconnus.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi