Les scientifiques de l'Institut sibérien de physiologie et de biochimie des plantes de l'antenne sibérienne de l'Académie des Sciences de Russie à Irkoutsk ont créé une méthode efficace permettant de diagnostiquer les écosystèmes.
Cela vous intéressera aussi

À la différence des méthodes actuelles d'évaluation de l'état de l'environnement (alias écosystème), très coûteuses, grosses consommatrices de main-d'oeuvre et de temps, le nouveau procédé est basé sur le cycle de l'azote, dont la trajectoire est suivie grâce à des atomesatomes marqués, notamment des isotopesisotopes radioactifs. Le mérite de la nouvelle méthode est qu'elle est sensible à tout les facteurs qui touchent l'écosystème.

Des expériences ont été menées dans les terresterres agricoles de la zone des sylvo-steppes de la région du lac Baïkal, où la teneur du sol en fluorures et en métauxmétaux lourds dépasse de plusieurs fois la concentration maximale admissible. Leur conclusion a été la suivante : étant donné leur capacité de se restaurer, ces écosystèmesécosystèmes sont en mesure de retrouver, d'ici quelques années, l'équilibre initial perdu.