Santé

Colibri : redécouverte 50 ans après de l'Inca de Wetmore

ActualitéClassé sous :vie , Inca de Wetmore , Coeligena orina

Niels Krabbe, Pablo Flórez, Juan David Arango, Paulo C. Pulgarín, Wilmar A. Múnera et F. Gary Stiles ont publié dans le numéro 3 de la revue Ornitologia Colombiana (en septembre 2005) que l'Inca de Wetmore (Coeligena orina), un colibri connu seulement jusqu'ici par un spécimen (un mâle immature) collecté il y a plus de 50 ans, a été redécouvert en 2004 dans les lieux où l'oiseau-type avait été collecté et dans un autre site à 70 km au sud des Andes Occidentales, en Colombie.

Les quatre spécimens d'Incas de Wetmore collectés en 2004 en Colombie : à gauche, deux femelles, à droite, deux mâles

Quatre spécimens ont été capturés, permettant de réaliser les premières descriptions du mâle adulte et de la femelle de cette espèce. A partir de l'analyse de ces nouveaux spécimens, les biologistes ont confirmé le caractère distinct de C.orina, qui est apparenté à C. bonapartei et à C. lutetiae ; auparavant, et jusqu'à une époque très récente, les spécialistes considéraient l'Inca de Wetmore comme une sous-espèce de l'Inca de Bonaparte ; les couleurs et les dimensions de l'Inca de Wetmore sont nettement distinctes des sous-espèces de C. bonapartei ; et ces différences sont comparables dans leur amplitude à celles entre C. bonapartei et le sympatrique C. helianthea. La répartition de C. orina est limitée à la forêt de montagne (páramo) entre 3 100 et 3 500 m d'altitude, dans la partie septentrionale des Andes Occidentales.

Son biotope est actuellement menacé, et des mesures de protection efficaces doivent être prises de façon urgente. Etant donné ses faibles effectifs et son habitat très localisé, les biologistes proposent de classer l'Inca de Wetmore comme étant une espèce en danger critique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi