Santé

Augmentation du nombre d'espèces en voie d'extinction

ActualitéClassé sous :vie

-

D'après la Liste Rouge établie par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et mise à jour en 2002, le nombre d'espèces confrontées à l'extinction, comparé à la dernière liste datant de 2000, a augmenté de 124.

Le chameau bactrien, menacé d'un risque d'extinction, est victime de la chasse. Crédit : CIRS

Selon cette Liste Rouge, le nombre total de ces espèces appartenant aux catégories à haut risque ("en danger grave", "en danger" et "vulnérable") est désormais évalué à 11 167. Les espèces incluses dans ces catégories à haut risque sont celles subissant un déclin rapide, celles évoluant sur un espace géographique limité ou celles dont la population est dangereusement faible. La nouvelle liste inclut plus de 400 espèces nouvellement évaluées et plus de 200 réévaluations. La prochaine mise à jour est prévue pour 2004.

Parmi les espèces confrontées à un haut risque d'extinction, figurent l'antilope saïga d'Asie centrale, le chameau bactrien et le lynx ibérien. La population de lynx ibériens d'Espagne et du Portugal est évaluée à moins de 600, soit deux fois moins qu'il y a dix ans. Il est passé, par rapport à l'année 2000, de la catégorie "en danger" à la catégorie "en danger grave". Ce déclin est principalement dû au développement agricole et industriel, qui empiète sur son habitat naturel. Il pourrait devenir la première espèce de chat sauvage à s'éteindre depuis au moins 2000 ans. Le chameau bactrien est, lui, victime de la chasse. Quant à l'antilope saïga, antilope des déserts et steppes d'Asie centrale, elle souffre du braconnage, pratiqué aussi bien pour sa viande que pour ses cornes. La population d'antilopes saïgas est passée de un million en 1993 à moins de 200 000 en 2000 et 50 000 aujourd'hui.

Selon Achim Steiner, directeur général de l'UICNla Liste Rouge ne devrait pas être vue avec fatalisme mais comme un outil au service de la conservation.

Cela vous intéressera aussi