Santé

Le stress favoriserait les maladies coronariennes

ActualitéClassé sous :médecine , stress , cœur

Décidément, le stress n'est vraiment pas bon pour le cœur. Non seulement il aggraverait la santé des patients souffrant d'insuffisance cardiaque, mais il menacerait aussi les personnes saines, particulièrement les hommes.

La joie est bonne pour le cœur. © Ghost/Fotolia

Une méta-analyse britannique a passé en revue 43 études sur le sujet. Le Pr Yoichi Chida et son équipe (University College, à Londres) sont catégoriques : « le stress augmente de 19% le risque de maladie coronarienne chez le sujet sain. Et de 24% le risque d'attaque chez les cardiaques ». C'est la conclusion de l'étude dont les résultats viennent d'être publiés dans la revue Journal of the American College of Cardiology

Certes, ce n'est pas la première fois que le stress est pointé comme un facteur aggravant d'une faiblesse cardiaque. En revanche, son implication dans la détérioration de systèmes cardiovasculaires sains constitue vraiment une nouveauté.

Une raison inconnue

« Nous pensons que l'explication du rôle néfaste du stress est à chercher dans la capacité de notre organisme à accumuler le stress » expliquent les auteurs. « Nous endurons énormément, jusqu'au jour où notre cœur sature ».

Mais comment cela se produit-il ? Yoichi Chida reste prudent, et n'avance aucune explication. En revanche, il préconise « une prise en charge sérieuse de tout signe de stress manifeste chez un patient, comme l'excès de colère et la mauvaise humeur chronique ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi