Santé

Sommeil : plus on vieillit, mieux on dort !

ActualitéClassé sous :médecine , Sommeil , dormir

-

Une nouvelle étude vient bousculer nos idées reçues sur le sommeil : on dormirait mieux après 60 ans. En cause notamment, le stress qui détériore généralement la qualité du sommeil des jeunes. Les plus mauvais dormeurs étant les femmes entre 40 et 59 ans. Explications.

Au total, nous passons environ un tiers de notre vie à dormir. © auremar/shutterstock.com

Contrairement aux idées reçues, à partir de 60 ans, plus on vieillit mieux on dort ! C'est ce que révèle une enquête menée aux États-Unis dont les résultats ont été publiés dans la revue Sleep.

Selon les auteurs de ce sondage réalisé par téléphone auprès de 155.000 adultes américains, les octogénaires sont ceux qui se plaignent le moins de problèmes liés au sommeil. Les difficultés pour dormir semblent s'accroître chez les 40-59 ans, plus particulièrement chez les femmes. Leur fréquence diminue ensuite, passé les 60 ans. « Ces résultats vont à l'encontre de ce que l'on pense le plus souvent », souligne Michael Grandner, chercheur au centre du Sommeil et de neurobiologie circadienne de l'université de Pennsylvanie (nord-est) et principal auteur de cette étude. « Cela nous pousse à revoir nos connaissances sur le sommeil chez les personnes qui vieillissent, hommes comme femmes », ajoute-t-il.

Études, travail, enfants... Les situations de stress, moins fréquentes chez les personnes âgées, expliqueraient leur meilleur sommeil. © Phovoir

Le sommeil s'améliore avec l'âge

Rappelons qu'une étude de référence menée au Japon en 2000 a conclu que les problèmes d'insomnie prévalaient chez les personnes âgées tandis que les jeunes adultes faisaient le plus souvent part de manque de sommeil.

Face à ces résultats contradictoires, Michael Grandner avance plusieurs explications au fait que le sommeil s'améliore avec l'âge. L'état de santé général est étroitement lié à la qualité du sommeil, dit-il. Or, les individus à la santé fragile sont ceux qui ont le moins de chances de pouvoir atteindre un grand âge, note-t-il. De plus, les adultes plus jeunes sont confrontés à des situations stressantes que ce soit à l'université, au travail, avec leurs enfants ou au moment de la ménopause chez la femme, ce qui peut perturber leur sommeil.

Le sommeil pose donc encore de nombreuses questions encore sans réponse.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi