Santé

Prolongement de la vie : les recherches se développent

ActualitéClassé sous :médecine

-

De nombreux scientifiques restent très sceptiques quant à l'impact des recherches menées actuellement sur le vieillissement.

Il n'en est pas de même des investisseurs, assistés de plus en plus souvent par des scientifiques de haut niveau, comme le professeur de biologie du Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui a fondé Elixir Pharmaceuticals de Cambridge (Massachusetts) grâce aux 8,5 millions de dollars de fonds privés.

Tout comme les entreprises qui ont centré leur activité sur le prolongement de la vie, Elixir Pharmaceuticals base sa stratégie sur des découvertes comme celle d'une équipe de l'Université de Californie à San Francisco qui, en 1993, a observé qu'une seule mutation génétique décuplait la durée de vie du ver de terre Caenorhabditis elegans.

Cette entreprise s'intéresse aussi aux mécanismes déclenchés par un régime limité en calories chez diverses espèces d'animaux de laboratoire. Des travaux récents confirment que trois ou quatre régions du génome, comprenant chacune une douzaine de gènes, semblent être étroitement liées au vieillissement.

Par ailleurs, les chercheurs d'Elixir Pharmaceuticals ont découvert que le gène SIR2, manipulé pour accroître la durée de vie des levures, interagit avec le gène NAD+ responsable de la régulation métabolique. Ce jumelage SIR2/NAD+ semble empêcher les activités des gènes qui contribuent à la mort cellulaire.

De son côté, Centagenetix, fondée par un chercheur de Boston University, concentre ses travaux sur les mutations héréditaires décelées dans les familles de centenaires. Quant à LifeGen Technologies (Wisconsin), elle privilégie les recherches sur la réduction de la consommation de calories.

Cela vous intéressera aussi