Santé

Le poliovirus progresse en Israël, sans faire de cas... pour l’instant

ActualitéClassé sous :médecine , poliomyélite , israël

Le virus de la poliomyélite a été découvert voilà quelques mois dans les eaux usées d'un village israélien. Depuis, il s'est répandu sur une plus large portion du territoire en remontant vers le nord. Pour l'heure, aucun cas n'a été signalé. Le pays vaccine rapidement ses enfants qui ne seraient pas encore protégés.

Les poliovirus sont potentiellement mortels, bien que les séquelles d'une infection n'apparaissent que rarement. Contagieuse, la poliomyélite est en passe d'être éradiquée grâce à une politique mondiale de vaccination. Mais des poches de résistance subsistent et sont difficiles à vaincre... © GrahamColm, Wikipédia, cc by sa 3.0

Isolé plus tôt dans l'année dans les eaux usées d'une ville du sud d'Israël, le poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) inquiète de plus en plus l'Organisation mondiale de la santé (OMS)... À tel point que selon ses représentants, le risque de propagation internationale « demeure modéré à élevé ».

À l'origine, le virus a été détecté à Rahat, dans le sud du pays, au cours d'une surveillance environnementale de routine. L'OMS a ensuite lancé des investigations approfondies pour en déterminer l'origine et mettre en évidence d'autres traces éventuelles du virus.

Les résultats sont publiés dans un communiqué : entre le 3 février et le 4 août dernier, 67 échantillons positifs provenant des eaux usées ont été prélevés dans 24 autres sites en Israël. « Initialement cantonné dans le sud du pays, le PVS1 a ensuite été détecté dans le district du centre », indique l'OMS. Ses responsables soulignent également que le poliovirus a été isolé sur 27 enfants et un adulte. Tous étaient à jour de leur vaccination« Aucun cas de poliomyélite paralytique n'a été rapporté. Les autorités sanitaires du pays ont toutefois élargi le périmètre de surveillance. »

La vaccination contre la poliomyélite s'effectue depuis longtemps par voie orale. © Anthea Sieveking, Wellcome Images, cc by nc nd 2.0

La vaccination contre la poliomyélite pour éviter une contagion

Le 5 août, une première campagne de vaccination préventive a été lancée dans plusieurs contrées du sud d'Israël. Baptisée « 2 gouttes » en référence à la vaccination buccale, elle a concerné 16.000 enfants. Depuis le 18 août, une seconde est réalisée, cette fois-ci au niveau national. Elle cible les enfants de moins de 9 ans.

« Il est important que tous les pays, en particulier ceux qui sont fréquemment en contact (voyages, par exemple) avec d'autres où sévit la poliomyélite, renforcent la surveillance des cas de paralysie flasque aiguë (PFA), afin de détecter rapidement toute nouvelle importation de poliovirus, et de permettre une riposte rapide », poursuit l'OMS. D'une manière générale, l'organisation « recommande à tous les voyageurs à destination ou en provenance des zones touchées d'être entièrement vaccinés contre la poliomyélite ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi