Santé

Obésité : quasiment un doublement en 12 ans !

ActualitéClassé sous :médecine , surpoids , obése

-

En 2009 en France, près d'un adulte sur trois est en surpoids et près d'un sur six est obèse. C'est le résultat de l'enquête ObEpi Roche menée tous les trois ans depuis 1997. Des chiffres qui font froid dans le dos.

L'obésité gagne du terrain dans de nombreux pays, y compris en France. © Arto/Fotolia

La prévalence de l'obésité chez les plus de 18 ans est passée de 8,5% en 1997 à 14,5% en 2009 : 6,5 millions de Français sont touchés. Si en 1997 les femmes étaient sensiblement moins touchées que leurs homologues masculins, elles sont désormais les plus nombreuses : 15,1% d'entre elles présentent un IMC (indice de masse corporelle) supérieur à 30.

En revanche, le surpoids concerne davantage la gent masculine : près de 40% des hommes sont en surpoids. L'obésité sévère - IMC supérieur à 35 - a plus que doublé : elle concerne 4% de la population contre 1,5% en 1997.

Ces chiffres sont d'autant plus alarmants que le surpoids est un important facteur de risque cardiovasculaire et de diabète... Le tour de taille, outil de mesure pour évaluer ces risques, s'élargit à mesure que les années passent. Les fameuses mensurations rêvées, « 90-60-90 », semblent désormais plus proches de la chimère que de la réalité. Aujourd'hui, seules 10% des femmes peuvent se vanter d'un tour de taille avoisinant les 60 cm. Il est en effet supérieur ou égal à 90 cm pour plus de 30% d'entre elles.

Des disparités régionales et sociales

Les jeunes adultes sont de plus en plus touchés. Ainsi, 25% des 25-34 ans sont en surpoids. A 30 ans, 10% d'entre eux sont déjà obèses. C'est dans cette tranche d'âge que les chiffres ont le plus grimpé. Les plus âgés ne sont pas épargnés : ils sont un sur cinq chez les 55-64 ans à être obèses.

Le Nord, qui compte 20% d'obèses, est traditionnellement plus touché par les problèmes de poids. Mais « en 1997, seule la région Nord avait une prévalence supérieure à 10%, souligne le professeur Arnaud Basdevant, co-auteur de l'enquête. Aujourd'hui, c'est le cas de toutes les régions de France ». Enfin, la prévalence de l'obésité est d'autant plus importante que les revenus sont faibles. Certaines catégories socioprofessionnelles, agriculteurs et ouvriers en tête, sont particulièrement touchées.

Cela vous intéressera aussi