Santé

Les Français trop ignorants des gestes de secourisme

ActualitéClassé sous :médecine , diplôme de secourisme , Académie nationale de Médecine

La pratique des bons gestes de secourisme pourrait sauver des milliers de vies chaque année, mais trop peu de Français les connaissent, selon l'Académie nationale de Médecine. Le diplôme de secourisme risque donc d'être bientôt obligatoire pour certains d'entre nous.

La bonne pratique des premiers gestes de secours pourraient sauver des milliers de vies chaque année. © Leah-Anne Thompson / Fotolia

A peine 27% des Français ont un diplôme de secourisme. Et seulement 17% ont été initiés aux premiers secours, contre... 80% des Allemands ! Dans un rapport adopté le 22 juin et transmis au gouvernement, l'Académie nationale de Médecine tire la sonnette d'alarme et rappelle l'importance d'être formé aux gestes qui sauvent. Car si les chances de survie pour une victime ne sont que de 2% à 4% dans l'attente du Samu, cette proportion passe à 20% si dans le même laps de temps, un sauveteur pratique les bons gestes.

Chaque année en France, 50.000 personnes décèdent de mort subite ou d'accidents domestiques, de la vie quotidienne ou de la route. Crainte de poursuites pénales, performance des urgences... Quelles que soient les raisons invoquées par les Français pour ne pas être formés, l'Académie nationale de Médecine les déplore. Elle demande surtout, que le secourisme soit reconnu « grande cause nationale, sur le modèle de la sécurité routière ». Elle souhaite également « que le fait de sauver une vie ne soit plus uniquement du ressort des professionnels de santé et qu'un Français sur deux soit formé aux premiers secours ».

Elle recommande donc l'obligation de passer un diplôme de secourisme obligatoire pour :

  • Toute personne en situation de responsabilité de groupe ;
  • Toute pratique de sport à risque ;
  • Le passage des permis auto, moto, bateau, chasse...
  • L'inscription à l'Université ou dans les grandes écoles.

Enfin, les académiciens préconisent un accès gratuit (ou aidé) à cet enseignement pour certains groupes sociaux défavorisés. Il est vrai qu'à l'heure actuelle, l'accès à la formation de base au secourisme coûte 60 euros.

Cela vous intéressera aussi