Santé

L'Académie de médecine appelle à la promotion de l'allaitement maternel

ActualitéClassé sous :médecine , Académie nationale de Médecine , allaitement maternel

-

L'Académie nationale de Médecine souhaite la mise en place en France « d'une politique plus active d'incitation à l'allaitement maternel ». Elle en rappelle les bienfaits et souligne qu'en France seul un bébé sur deux est nourri au sein.

Tout démontre que l'allaitement au sein est la meilleure source alimentaire pour les nourrissons. © Dany Sylvie/Fotolia

Dans un récent rapport, l'Académie nationale de Médecine propose notamment d'allonger le congé maternité post-natal à 4 mois pour les mères qui allaitent de façon exclusive.

Le lait maternel est inimitable. Les Académiciens rappellent en effet, que l'allaitement au sein est tout bénéfice pour le nouveau-né. Il « favorise une meilleure maturation sensorielle, diminue le risque d'eczéma, d'infections intestinales et respiratoires, de mort subite du nourrisson, d'obésité et de diabète de type 1 chez l'enfant, et de maladies cardiovasculaires à l'âge adulte », expliquent-ils.

Ils insistent également sur l'allaitement maternel exclusif, comme le fait l'Organisation mondiale de la Santé, qui recommande l'allaitement au sein jusqu'à l'âge de 6 mois, à l'exclusion de tout autre aliment. Or actuellement en France, seul un nourrisson sur deux est allaité au sortir de la maternité...

Méfiance envers les préparations industrielles

Que faire en cas de refus ou de contre-indication ? « Les préparations pour nourrisson et laits de suite sont indiqués jusqu'à l'âge de 1 an ». En revanche, l'Académie est sans concession sur les différentes formules type « lait antirégurgitation » et autres « lait anticoliques », « lait de confort », etc., qui prolifèrent dans les rayons des supermarchés. Pour les Académiciens, « cette multiplicité ne se justifie pas scientifiquement ».

Un risque d'allergie ? Optez pour une préparation hypoallergénique (lait HA). Elles sont recommandées chez les enfants nés de familles à risque (1 ou 2 enfants allergiques). Proscrivez toutefois, les formules de soja qui « n'ont aucun avantage nutritionnel sur les formules pour nourrisson, ni d'effet protecteur vis-à-vis de l'allergie aux protéines de lait de vache ».

Quand démarrer la diversification ? Celle-ci doit « se situer après l'âge de 5 mois et avant 7 mois ». L'Académie fait remarquer que les petits pots pour nourrissons sont « parfaitement adaptés à la diversification alimentaire ». Dans tous les cas, n'hésitez pas à interroger un médecin généraliste ou un pédiatre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi