L'équipe du Professeur Lieber à Harvard vient de montrer que des marqueurs moléculaires caractéristiques de la présence d'un cancer chez un patient pouvaient être détectés dans une seule goutte de sang au moyen de nouveaux types de capteurs développés à partir de réseaux de nanofils.
Cela vous intéressera aussi

Cette sensibilité exceptionnelle s'accompagne d'une excellente sélectivité qui devrait permettre de diagnostiquer le type de cancercancer incriminé avec une rapidité encore inaccessible aujourd'hui aux cliniciens.

Ce résultat est obtenu en accrochant aux nanofils des anticorpsanticorps spécifiques de certains marqueurs moléculaires du cancer, et en détectant les changements de conductivitéconductivité induits dans les nanofils par la capture de ces marqueurs.