Santé

Cancer du sein : le dépistage sauve réellement des vies

ActualitéClassé sous :médecine , cancer du sein , mammographie

Le dépistage annuel du cancer du sein par mammographie n'est pas inutile, loin de là. Une étude a montré qu'en cas d'antécédents familiaux, cet acte non invasif réduit réellement la mortalité par cancer du sein.

La mammographie permet de diminuer la mortalité par cancer du sein chez les femmes qui ont des antécédents familiaux. © Monkey Business Images

La réalisation d'une mammographie annuelle pourrait permettre de réduire la mortalité par cancer du sein chez les femmes présentant des antécédents familiaux, selon une étude menée par des chercheurs britanniques, publiée dans l'édition de décembre de la revue scientifique The Lancet. Selon ces travaux, les patientes concernées qui profitent d'un dépistage annuel auraient une mortalité à 10 ans plus faible, ainsi que des tumeurs plus petites, que les femmes qui ne réalisent pas de mammographies régulièrement.

Les chercheurs britanniques ont suivi, entre janvier 2003 et février 2007, près de 7.000 femmes de moins de 50 ans concernées par des risques familiaux et ayant reçu une mammographie annuelle pendant les quatre années de l'étude. Ces patientes ont été comparées à deux groupes de femmes n'ayant pas bénéficié de mammographies régulières, l'un avec des antécédents familiaux, l'autre issu de la population générale.

Des tumeurs plus petites

Au total, 136 femmes ont reçu un diagnostic positif du cancer du sein à l'issue de l'étude. Parmi elles, 77 % ont été diagnostiquées au moment du dépistage, et 21 % ont présenté des symptômes entre les dépistages annuels.

Les résultats de cette étude révèlent que les femmes avec des antécédents familiaux ayant bénéficié d'une mammographie annuelle présentaient des tumeurs significativement plus petites que les deux autres groupes de patientes. Par ailleurs, ces travaux montrent qu'un dépistage annuel permet de réduire le risque de formation de ganglions, et de diminuer significativement la mortalité par cancer du sein.

Cela vous intéressera aussi