Santé

En bref : le diacétyle des arômes artificiels de beurre aggrave Alzheimer

ActualitéClassé sous :médecine , diacétyle , arôme artificiel de beurre

Avis aux grignoteurs cinéphiles : une nouvelle étude américaine montre que les arômes artificiels de beurre (contenant du diacétyle), que l'on trouve entre autres dans le popcorn et la margarine, seraient un facteur aggravant de la maladie d'Alzheimer.

Une étude américaine a montré que les arômes artificiels de beurre, présents notamment dans le popcorn à cuire au micro-onde, seraient un facteur aggravant de la maladie d'Alzheimer. © Lana Langlois/shutterstock.com

Une équipe de chercheurs de l'université du Minnesota, chapeautée par Robert Vince, a montré que le diacétyle intensifiait les effets toxiques de la protéine bêta-amyloïde liée à la maladie d'Alzheimer. Les chercheurs ont aussi démontré que le diacétyle disposait d'une structure comparable à la substance entraînant l'agrégation de protéines bêta-amyloïde dans le cerveau. Il passerait la barrière hématoencéphalique pour atteindre le cerveau et inhiberait une protéine protectrice des neurones.

Des études précédentes ont déjà montré que le diacétyle pouvait engendrer des troubles pulmonaires chez les personnes travaillant dans l'industrie alimentaire, et plus précisément sur des produits comme le popcorn, les margarines, la nourriture pour animaux et divers en-cas industriels contenant ces arômes. Reste à prouver si ces arômes de synthèse ont un effet direct sur les consommateurs. Cette étude a été publiée dans la revue Chemical Research in Toxicology.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi