Cette valise de télémédecine ou station de téléassistance médicale permet le recueil et la transmission d'informations via satellite vers un centre d'expertise médicale. © Cnes/Anne-Laure Huet

Santé

En bref : le Cnes apporte la télémédecine au Bénin

ActualitéClassé sous :médecine , CNES , bénin

Le Cnes va équiper 11 dispensaires et hôpitaux du Bénin de terminaux de télémédecine. De quoi nous rappeler que la santé est un des secteurs où les technologies spatiales sont susceptibles de résoudre de nombreux problèmes auxquels sont confrontées nos sociétés modernes.

L'apport du spatial dans nos vies quotidiennes est considérable mais souvent méconnu du grand public. Si les applications les plus visibles sont celles liées aux télécommunications et à la surveillance et l'observation de la Terre (environnement, météorologie et sécurité), d'autres services s'installent durablement dans le quotidien des citoyens, comme les systèmes de localisation et de positionnement. Enfin, de nouvelles applications émergent ou tendent à devenir indispensables, comme la télémédecine.

Expérimentée avec succès sur le terrain humanitaire, la télémédecine spatiale répond à des besoins indéniables dans des pays en voie de développement où l'offre de santé est dérisoire, en deçà des attentes de ces populations. Mieux encore, sa facilité d'utilisation et de mise en œuvre en font un outil précieux dans les situations de crise et d'urgence résultant de catastrophes naturelles ou de conflits armés.

Les apports des systèmes spatiaux à la télémédecine sont nombreux, parmi ceux-ci l'aide à l'étude et à la prévention des épidémies. © Cnes

À la conquête des déserts médicaux

Aujourd'hui, cette technologie couramment utilisée fait preuve d'une certaine maturité, de sorte que les « déserts médicaux » (d'ailleurs ou d'ici) auraient tout à y gagner à les utiliser. En témoignent ces terminaux du Cnes (Centre national d'études spatiales) qui viendront équiper 11 établissements de soins au Bénin (dispensaires et hôpitaux).

Cette télémédecine spatiale est clairement à l'aube d'une forte demande car elle est à même de résoudre bon nombre de problèmes au premier rang desquels figurent l'accès aux soins et la maîtrise des dépenses de santé. On parle de consultation, d'analyse et d'opérations à distance. Concrètement, l'idée est d'étendre la portée des soins aux populations des régions les plus éloignées, de sorte que le coût pour le système de santé serait moindre par rapport aux consultations classiques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi