La télémédecine est définie par un cadre légal très strict. © ra2 studio - Fotolia.com

Santé

Télémédecine

DéfinitionClassé sous :médecine , télémédecine , téléconsultation

La télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l'information et de la communication pour mettre en relation des patients ou des professionnels de la santé (médecin, infirmière, chirurgien-dentiste...). Ce terme est défini légalement par l’article 78 de la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 dite « HPST » (hôpital, patients, santé et territoires) et englobe cinq actes définis par le décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010. Plusieurs arrêtés précisent les modalités de leur mise en œuvre.

  • La téléconsultation : consultation à distance entre un patient (accompagné ou non par un professionnel de santé) et un médecin, qui peut être prise en charge par l'Assurance maladie depuis le 15 septembre 2018. Elle conduit à un diagnostic et éventuellement à une prescription électronique.
  • La téléexpertise : sollicitation d'un avis d'un ou plusieurs professionnels médicaux sans intervention du patient et avec l'assistance d'outils technologiques (par exemple partage de fichiers, d'examens radiologiques, etc.). La téléexpertise fera l'objet d'un remboursement à partir de février 2019.
  • La télésurveillance : elle permet à un professionnel médical d'interpréter à distance des données recueillies sur le lieu de vie du patient. Elle est pour l'instant limitée à certains patients en ALD se situant en établissement de santé, en structure médico-sociale ou à leur domicile. 
  • La téléassistance : assistance à distance d'un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d'un acte. Via une plateforme vidéo, un chirurgien peut par exemple guider un collègue pratiquant une opération à des milliers de kilomètres. 
  • La régulation : réponse médicale apportée dans le cadre de l'activité des centres d'urgence (numéro 15). 

Télémédecine : un énorme potentiel

L'encadrement légal très strict de la télémédecine limite pour l'instant son essor. Mais le développement des nouvelles technologies dans ce domaine va certainement faire bouger les choses. Il existe déjà des dizaines de plateformes privées de téléconsultation, non remboursées ou remboursées par des tiers (mutuelles ou entreprises).

La télésurveillance offre, elle, les perceptives les plus prometteuses, grâce à l'explosion des objets connectés, capables de mesurer le rythme cardiaque, la tension, la glycémie, etc. Cela améliore le suivi des patients et permet de garder les patients à domicile.

La télémédecine est aussi un moyen de lutter contre les déserts médicaux. Il est par exemple envisagé d'ouvrir des cabines de téléconsultation dans les pharmacies, ou des consultations à domicile avec l'assistance d'une infirmière libérale.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi
À voir aussi :