Santé

Botulisme : l'intoxication alimentaire a fait huit victimes (MàJ)

ActualitéClassé sous :médecine , Direction générale de la Santé , botulisme

Botulisme : d'autres conserves sont concernées (MAJ)

Si vous avez acheté des conserves de tapenade du lot n°112005, ne les consommez pas ! © Phovoir

Suite aux huit cas de botulisme dus à une mauvaise stérilisation de conserves de tapenade, la DGS signale que « les analyses réalisées sur d'autres conserves du même établissement ont également révélé la présence, soit du germeClostridium botulinum, soit de la toxine botulique».

Ces produits doivent être rapportés sur le lieu d'achat ou en cas d'impossibilité, dans une Direction départementale de la protection des populations (DDPP).

Article original paru le 06/09/2011

Décidément, les intoxications alimentaires font parler d'elles depuis quelque temps. Ce sont maintenant huit cas graves de botulisme qui ont été signalés, suite à la contamination d'un lot de conserves de tapenade, vendues en épiceries.

La Direction générale de la santé (DGS) signale « huit cas graves de botulisme » dans les départements du Vaucluse et de la Somme, parmi les participants à deux repas. Un aliment commun à ces deux cas groupés a déjà été identifié : une conserve de tapenade d'olives vertes aux amandes.

Le produit en question provient de l'établissement « La ruche » situé à Cavaillon dans le Vaucluse, et vendu sous la marque Les délices de Marie-Claire. La DGS demande donc à toute personne qui aurait acheté cette tapenade (pot de 180g, lot n°112005, DLC 16/12/2012) de ne pas la consommer. Elle a « également demandé au professionnel de procéder au retrait par précaution de toutes les conserves fabriquées par son établissement ».

Ce lot de tapenade comporte environ une soixantaine de bocaux de fabrication artisanale. Tous ont été commercialisés dans des épiceries de quatre départements : Bouches-du-Rhône, Drôme, Var et Vaucluse. Quant aux huit victimes, elles sont toujours hospitalisées (cinq dans le Vaucluse et trois dans la Somme).

Botulisme : attention à la stérilisation des conserves

Le botulisme est une maladie neurologique à déclaration obligatoire. Cette intoxication alimentaire potentiellement mortelle, est due à l'ingestion de neurotoxines botuliques, généralement contenues dans des charcuteries avariées ou des conserves insuffisamment stérilisées.

Clostridium botulinum, la bactérie engendrant le botulisme, contamine par exemple les conserves mal stérilisées. © elecnix, Flickr CC 2.0

Les aliments sont contaminés par Clostridium botulinum ou ses spores au moment de leur préparation. Faute d'une stérilisation effective, la conservation de ces aliments contaminés va favoriser la croissance de la bactérie et la production de toxine.

L'observance de règles d’hygiène scrupuleuses lors de la préparation des aliments (lavage soigneux des locaux, des mains, des aliments, des récipients...), le respect de bonnes pratiques de cuisson et de conservation pour les salaisons et les conserves artisanales et enfin le respect de la chaîne du froid, sont les principales règles de prévention.

L'Institut de veille sanitaire, pour sa part, rappelle qu'« au moindre doute, si le produit sur le point d'être consommé présente une couleur différente, une odeur anormale voire nauséabonde, en particulier si la boîte de conserve est déformée ou gonflée, de jeter le produit sans le consommer ».

Cela vous intéressera aussi