Chaque année en France, l’intoxication au monoxyde de carbone fait 5.000 victimes. 1.000 sont hospitalisées et 100 en meurent. Quelques mesures simples à mettre en œuvre permettent pourtant de prévenir ces drames.


au sommaire


    Comment éviter l'intoxication au monoxyde de carbone

    Comment éviter l'intoxication au monoxyde de carbone

    Cela vous intéressera aussi

    Incolore et inodore - donc indétectable par l'homme - le monoxyde de carbone (CO) résulte d'une combustioncombustion incomplète, qu'il s'agisse de boisbois, de butane, de charboncharbon, d'essence, de fuelfuel, de gaz naturelgaz naturel, de pétrolepétrole ou de propanepropane. Ce gaz diffuse très vite dans l'environnement.

    A l'approche des fêtes de fin d'année, la Direction générale de la Santé (DGS) rappelle les principales recommandations pour ne pas être pris au piège :

    • N'installez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garagegarage...) : il doit impérativement être placé à l'extérieur des bâtiments ;
    • N'utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
    • N'obstruez jamais les grilles de ventilationventilation, même par grand froid ;
    • Aérez quotidiennement votre habitation.

    L'intoxication au monoxyde de carbone est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France. Elle se manifeste par des maux de tête, des nausées, une confusion mentale et une grande fatigue.

    « Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement, souligne la DGS. En cas d'intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation ».