Un épidémiologiste anglais a partagé le cas rare d'une personne ayant eu des anomalies sur la langue. La « langue Covid » est née !

Après « l'orteil Covid », voici la « langue Covid » ! L'expression a été utilisée le 13 janvier dernier par Tim Spector, un épidémiologiste anglais du King's College de Londres. Le scientifique est à l'origine d'une application, développée au King's College, qui rassemble tous les symptômessymptômes vécus par les personnes atteintes de la Covid-19Covid-19. Près de 4 millions de personnes ont déjà contribué à ce projet. Les données scientifiques servent à suivre l'évolution de l'épidémieépidémie de Covid-19 au Royaume-Uni, et aussi d'avoir un éventail le plus exhaustif possible des symptômes associés à la maladie.

En s'appuyant sur ces observations, Tim Spector indique qu'un patient Covid sur cinq se présente avec des symptômes inhabituels de la maladie. Son tweet s'accompagne d'une photo d'une langue parsemée de taches blanches. Voilà comment est née la « langue Covid ».

Coronavirus et problèmes de bouche

En réalité, les symptômes buccaux de la Covid-19 ont été observés depuis longtemps. Plusieurs études, qui sont parues durant l'été 2020, décrivent le cas de personnes infectées par le SARS-CoV-2SARS-CoV-2 qui ont des ulcérations, des cloques ou encore des énanthèmes, des petites plaques rouges sur la muqueusemuqueuse buccale, dans la bouche.

Dans chaque cas, le lien avec l'infection au coronaviruscoronavirus a été établi, mais impossible d'en décrire les mécanismes d'apparition, puisqu'une minorité de personnes est concernée.

Découvrez comment le coronavirus pourrait interagir avec notre microbiote intestinal dans notre podcast d'actualité Fil de Science. © Futura