Le SARS-CoV-2 pourrait entrainer une perte de la vue chez certains patients. © scaliger, Fotolia
Santé

Ce nouveau symptôme de la Covid-19 peut rendre aveugle

ActualitéClassé sous :Coronavirus , symptôme de la Covid , occlusion rétinienne

[EN VIDÉO] Kezako : peut-on vraiment faire confiance à nos yeux ?  L’œil humain peut différencier près de huit millions de nuances de couleurs. Pourtant, cet organe si avancé ne donne que peu d’informations à notre cortex pour créer une image. Alors que se passe-t-il exactement lorsque nous voyons ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce surprenant organe. 

Si les symptômes de la maladie sont essentiellement respiratoires au début, la Covid-19 peut toucher de nombreux organes. L’œil est aussi concerné. Une nouvelle étude montre un lien entre occlusion rétinienne et infection au SARS-CoV-2. Cela peut aller jusqu’à la perte de la vue.

La maladie à Covid-19, bien que de mieux en mieux caractérisée, n’a pas encore fini de révéler tous ses secrets. Définitivement, il semblerait qu’il s’agisse d’une maladie systémique qui touche tous les organes ou presque. Un nouveau symptôme a été mis en évidence par une équipe américaine : il s’agit d’une occlusion des vaisseaux de l’œil. Leurs travaux ont été publiés dans la revue JAMA Ophthalmology le 14 avril 2022.

Dommages vasculaires du virus

Le virus touche un grand nombre d’organes en raison de sa capacité à causer des dommages vasculaires via deux mécanismes. Premièrement, il déclenche une réaction ressemblant à une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) : le sang a tendance à coaguler plus vite et de manière plus importante que d’habitude. Il en résulte la formation de caillots sanguins dans la circulation, pouvant obstruer de petits vaisseaux sanguins dans n’importe quel organe.

Deuxièmement, en pénétrant dans les cellules endothéliales et en les infectant, il provoque une vascularite. Il s’agit d’une inflammation de la paroi des vaisseaux. Elle peut toucher de grandes ou petites artères, des capillaires, de grandes ou petites veines, et ainsi affecter n’importe quel organe. L’œil en fait partie : des occlusions vasculaires des veines ou des artères de l’œil chez des personnes contaminées par le SARS-CoV-2 ont déjà été publiés.

Manifestations d’une occlusion rétinienne 

Les patients ressentent de manière brutale une baisse de la vision plus ou moins importante, en général d’un seul œil. En revanche, la pathologie est indolore. Si une guérison spontanée est possible, cette maladie nécessite le plus souvent une prise en charge pour éviter la perte fonctionnelle de l’œil.

Le SARS-CoV-2 entraine la formation de caillots dans les vaisseaux. © tuckraider, Fotolia

Un lien avec les occlusions veineuses mais pas artérielles

Si des cas d’occlusion vasculaire de l’œil ont été rapportés chez des sujets positifs à la Covid-19, aucun article n’a étudié le lien de cause à effet entre ces deux évènements. Les auteurs ont réalisé une étude de cohorte rétrospective incluant 432.515 patients contaminés par le SARS-CoV-2 et n’ayant pas d’antécédents d’occlusion rétinienne (période des six mois précédant l’infection exclue). L’âge moyen des participants était de 40,9 ans et il y avait 53,6 % de femmes.

Les résultats montrent que l’incidence des occlusions des veines de l’œil (n=65) est plus importante dans les 6 mois qui suivent l’infection comparée aux six mois qui précèdent l’infection dans cette cohorte de patients. En revanche, ce n’est pas le cas pour les occlusions des artères de l’œil (n=16). Bien que ces évènements demeurent rares, les cliniciens doivent savoir que cette complication d’une infection à la Covid-19 existe.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !