Santé

Papillomavirus : le vaccin protège aussi contre les cancers de la gorge

ActualitéClassé sous :cancer , HPV , papillomavirus humain

Les fameux papillomavirus humains (HPV), qu'on associe aux cancers du col de l'utérus, occasionnent aussi des cancers de la gorge. Grâce à la vaccination, les femmes qui en ont bénéficié en sont fortement protégées, car le traitement préventif est efficace. Mais les hommes n'y ont pas encore accès...

Le papillomavirus existe sous de multiples formes. Les variants numérotés 16 et 18 sont parmi les plus dangereux et induisent des cancers du col de l'utérus et de la gorge. © NIH, Wikipédia, DP

Certains papillomavirus humains (HPV) sont surtout connus pour causer des cancers du col de l’utérus. C'est pourquoi seules les jeunes femmes sont aujourd'hui vaccinées contre les HPV de types 16 et 18. Or, ils sont également à l'origine de tumeurs oropharyngées, c'est-à-dire situées dans la bouche et la gorge. Selon une étude du Centre international de recherche sur le cancer (Circ) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Lyon, ce vaccin pourrait aussi prévenir ces autres cancers.

L'étude du Circ a été menée au Costa Rica, en collaboration avec des chercheurs de ce pays ainsi que le National Cancer Institute (NCI) américain. En 2004 et 2005, un total de 7.466 femmes en bonne santé âgées de 18 à 25 ans ont été vaccinées contre les HPV 16 et 18. Parmi elles, 5.840 ont fourni des prélèvements buccaux, qui ont servi à évaluer l'efficacité du vaccin contre les infections orales à HPV. Le résultat s'est avéré excellent. L'étude a montré que l'immunisation avait permis une réduction de 93 % de la prévalence de ces infections à haut risque de cancer jusqu'à quatre ans après l'injection !

Le vaccin contre le papillomavirus, dont on voit la capside ici, ne protège pas les femmes uniquement contre le cancer du col de l'utérus. Il est également efficace contre les tumeurs oropharyngées. Les hommes aussi pourraient donc avoir le droit d'être vaccinés. © AJC1, Flickr, cc by nc 2.0

Davantage de cancers oropharyngés dus au HPV à l’avenir ?

« Le vaccin semble fournir une protection importante contre les infections HPV à l'origine de cancers oropharyngés, indique Rolando Herrero du Circ, principal auteur de cette étude parue dans Plos OneCes résultats montrent que nous pourrions être en présence d'un important outil de prévention primaire de ces infections dernièrement en augmentation. »

Plus connus pour causer le cancer du col de l'utérus, les virus HPV sont par ailleurs à l'origine de près de 85.000 cas de cancers oropharyngés chaque année dans le monde. Les hommes y sont quatre fois plus sujets que les femmes. Et ces 20 dernières années, l'incidence de ces tumeurs a considérablement augmenté. Ce constat est particulièrement sensible aux États-Unis et en Europe, chez les hommes et les personnes jeunes, en raison d'une hausse des pratiques de sexe oral. C'est pourquoi les auteurs prévoient qu'il pourrait y avoir, à l'horizon des dix prochaines années, davantage de cas de cancers de la gorge et de la bouche que de cancers du col de l'utérus liés aux HPV.

« Notre étude a permis de montrer l'intérêt du vaccin contre les cancers oropharyngés chez les femmes. Si des résultats similaires étaient observés chez les hommes, la vaccination des garçons pourrait devenir une importante mesure de santé publique », conclut Rolando Herrero.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi