Santé

Du vinaigre pour détecter le cancer du col de l’utérus

ActualitéClassé sous :biologie , cancer , utérus

Un vaste essai clinique a été effectué en Inde pour tester l'efficacité d'un nouveau test simple et bon marché de détection du cancer du col de l'utérus à base de vinaigre. Les résultats de cette étude sont prometteurs, et pourraient permettre de sauver la vie de milliers de femmes des pays pauvres.

Le nouveau test de détection du cancer du col de l’utérus est simple et économique. Il nécessite un coton-tige, du vinaigre et une lampe halogène. Ce test pourrait plus facilement être implanté dans les pays pauvres, où le nombre de femmes souffrant d’un cancer du col de l'utérus est très élevé. © Alfonso Silóniz, Flickr, cc by nc nd 2.0

Selon l'Institut de veille sanitaire (InVS), le cancer du col de l'utérus serait responsable de 275.000 décès par an dans le monde, dont 80 % seraient enregistrés dans les pays en voie de développement. Dans cette région pauvre du monde, très peu de femmes ont accès au frottis vaginal, qui permet de dépister ce type de cancer en routine dans les pays industrialisés. Il consiste à prélever des cellules du col utérin et à les observer en laboratoire pour savoir si elles présentent ou non des caractéristiques cancéreuses.

Au cours de la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncologydes chercheurs indiens du Tata Memorial Hospital de Bombay ont présenté une technique simple et économique de dépistage du cancer du col l'utérus... avec du vinaigre. Selon les auteurs, cette méthode pourrait sauver la vie de milliers de femmes dans les pays pauvres.

Le cancer du col de l'utérus tue entre 250.000 et 300.000 personnes chaque année dans le monde. Les pays en voie de développement sont particulièrement touchés, car toutes les femmes n'y ont pas accès au frottis vaginal. © Claude Robillard, Flickr, cc by sa 2.0

Pour cette vaste étude menée durant 15 ans, les scientifiques ont mis à contribution 150.000 femmes indiennes âgées de 35 à 64 ans. Aucune des candidates n'avait d'antécédents de cancer du col utérin. Les femmes ont été séparées en deux groupes. Le premier n'a pas subi de test de dépistage, comme c'est la norme en Inde. Les autres patientes ont été testées une fois tous les deux ans avec le nouveau test au vinaigre.

Du vinaigre pour sauver 95.000 femmes par an

La méthode consiste à déposer du vinaigre sur le col de l'utérus à l'aide d'un simple coton-tige. Après une minute, on peut observer à l'œil nu l'endroit où le vinaigre a été déposé à l'aide d'une lampe halogène. Au contact du vinaigre, les tissus précancéreux deviennent blancs, tandis que les tissus sains ne changent pas de couleur. Cette technique est à la portée de tous et requiert uniquement une formation rapide du personnel médical.

Les résultats montrent que l'incidence du cancer utérin est similaire dans les deux groupes. Elle est de 26,5 pour 100.000 chez les femmes soumises au dépistage au vinaigre et de 26,7 pour 100.000 chez les autres patientes. Cependant, le test a permis une réduction de 31 % du taux de mortalité dû au cancer de l'utérus.

« Nous espérons que les résultats de cette étude permettront de réduire le nombre de cas de cancer du col de l'utérus en Inde et dans le monde, a déclaré Surendra Srinivas Shastri, principal auteur de cette étude. Nous travaillons désormais avec les autorités indiennes pour rendre cette technique accessible à toutes les femmes du pays. » Les auteurs estiment que ce simple test pourrait sauver chaque année 22.000 vies en Inde et 73.000 vies dans d'autres pays en développement, où le cancer du col de l'utérus est l'une des principales causes de mortalité chez les femmes.

Cela vous intéressera aussi