Cela vous intéressera aussi

La soie est un biomatériau produit par des insectesinsectes, en particulier par le ver à soiever à soie Bombyx mori. En tant que substance naturelle, la soie est biodégradablebiodégradable.

En outre, si les ressources naturelles sont bien gérées, la soie peut être considérée comme un matériaumatériau renouvelable.

Cependant, l'élevage de vers à soie (sériciculture) est une forme d'agricultureagriculture, ce qui implique souvent l'usage de pesticidespesticides et d'engrais (pour la nourriture des chenilleschenilles). L'impact de cet élevage sur l'environnement peut donc ne pas être anodin, même s'il existe des filières certifiées de soie bio.

Par ailleurs, la production de soie se fait essentiellement en Asie, où le contrôle des processus de fabrication et des produits chimiques est souvent moins exigeant qu'en Europe. Des résidus de polychlorobiphényles (PCBPCB) ou de métauxmétaux lourds peuvent ainsi se retrouver dans les textiles à base de soie.

Enfin, la récupération des fils de soie nécessite le plus souvent de tuer les larveslarves de Bombyx mori en les ébouillantant. Il existe cependant des modes de production de soie qui récupèrent les fils après l'éclosion des chrysalideschrysalides. Cette pratique est moins courante et plus coûteuse.

En résumé, la soie est un matériau exotiqueexotique d'origine naturelle, biodégradable et renouvelable, dont l'exploitation peut être plus ou moins respectueuse de l'environnement, en fonction des modes de production et des écolabels.