Planète

Fort Saint-André à Salins-les-Bains

Dossier - Tourisme dans le Doubs, des forts Vauban aux salines
DossierClassé sous :géographie , doubs , vauban

-

Le tourisme dans le Doubs est une bonne idée de vacances. Ce département regorge de richesses : la citadelle Vauban et autres forteresses, la saline royale d'Arc-en-Senans, lacs et rivières pour l'activité nautique...

  
DossiersTourisme dans le Doubs, des forts Vauban aux salines
 

Située dans la vallée de la Furieuse, avec les salines de la ville, Salins-les-Bains est inscrite sur la liste indicative du patrimoine de l'Unesco. Elle est dominée par deux ensembles fortifiés, le fort Saint-André et le fort Belin.

Château Belin à Salins-les-Bains (Jura, France). © Gzen92, Wikimedia, CC by-sa 4.0
Fort Belin. © Vincent Anciaux, licence Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 Unported

Ville d'eau et de sel

Ville d'eau, son économie a été basée pendant plusieurs siècles sur l'exploitation du sel. Les premières traces d'extraction sont datées du Ve siècle.

Elle est un des plus grands sites religieux de Gaule sous les Celtes. Au Moyen Âge, le sel fait de la ville la seconde cité de Franche-Comté. Deux salines existent en 1115. La ville ne sera pas choisie comme chef-lieu du département et un incendie en 1825 détruit une partie de la grande saline. Sous le Second Empire, on cherchera à faire une élégante station thermale, en 1854, et, en 1926, la cité adoptera le nom de « Salins-les-Bains ». Mais la fermeture des salines en 1962, suivie par celle des faïenceries en 1995 portera un coup à la ville...

Salins-les-Bains. © Domaine public

Le fort Saint-André

Depuis Louis XIV rien n'a changé ! Récemment, le fort Saint-André s'est métamorphosé en un lieu d'hébergement de qualité. Toutes les constructions que Vauban avait fait édifier sont là : l'ouvrage avancé a pour mission de défendre l'entrée, la porte monumentale gravée de la devise du roi Soleil : « Nec pluribus impar », les bastions crénelés, le chemin de ronde, les deux casernes de 65 mètres où se nichent maintenant quarante gîtes totalement équipés, le magasin à poudre est devenu un pub. La maison du gouverneur est encore en attente d'une réhabilitation ainsi que la chapelle mais la place d'armes s'est agrémentée de pelouses. Il y a trois siècles, les occupants du fort, accessible uniquement par des sentiers étroits et raides, ne bénéficiaient pas d'égards bien que Saint-André reçut souvent des hôtes... de prison d'État.

Salins-les-Bains et ses salines. © DR

Office de Tourisme 39110 Salins-les-Bains Tél. 03 84 73 01 34 www.salins-les-bains.com
www.fort-st-andre.com