Planète

Bartholdi Frédéric Auguste

Dossier - Territoire de Belfort
DossierClassé sous :géographie , fort , Belfort

-

Ancienne place forte sur les rives de la Savoureuse la ville de Belfort a pour emblème, Le Lion, oeuvre célèbre de Bartholdi. La Cathédrale Saint-Christophe, XVIIIe s. possède un orgue de Valtrin classé monument historique. Nous allons focaliser ce petit dossier sur les forts de ce défilé et sur Bartholdi, qui a fait la statue de la Liberté.

  
DossiersTerritoire de Belfort
 

Frédéric Auguste Bartholdi naît à Colmar, en Alsace, le 2 août 1834. Louis Philippe règne depuis trois ans. Le pays vit une période de développement. La tendance durera jusqu'à la fin du siècle. Bartholdi en tirera profit.

La statue de la liberté, créee par Frédéric Auguste Bartholdi. © Rzdigger, Pixabay, DP

Issu d'une famille aisée son père est conseiller de préfecture et sa mère appartient à une riche famille de Ribeauvillé. A la mort de son mari en 1837 Charlotte va s'installer à Paris et élèvera seule ses deux enfants tout en conservant la maison familiale du 30, rue des Marchands, qui abrite depuis 1922, le musée Bartholdi.

Frederic Auguste Bartholdi 1898

Frédéric Auguste étudie au Lycée Louis le Grand, de 1843 à 1851, mais il fréquente déjà les ateliers. En 1855, il voyage en Egypte où il accompagne trois orientalistes, Léon Gerôme, Auguste Belley et Narcisse Berchère. Il sera fortement marqué par la sculpture monumentale.  Bartholdi est officier de la Garde Nationale et est nommé agent de liaison auprès de Garibaldi et devient son aide de camp. Bartholdi devint franc-maçon en 1875 à la Loge Alsace Lorraine, du Grand Orient de France.

En 1876 il épouse Jeanne Émilie Baheux de Puysieux.

Il sera fait commandeur de la Légion d'honneur en 1882.

C'est en 1904 que s'arrête la vie de F. A. Bartholdi, à Paris, sans qu'il n'ait pu retourner en Alsace. Bartholdi est à l'origine de 35 monuments de par le monde.

Les plus célèbres sont :

-- Les 4 anges trompettistes à l'Église baptiste de Boston aux États-Unis (1874).
-- La statue de La Fayette à Union Square à New York aux États-Unis (1876).
-- La « Fontaine du Capitole » au parc Bartholdi, Washington, USA(1878).

-- Lion de Belfort à Belfort en France (1880) dont une réplique réduite est sur la place Denfert-Rochereau à Paris.  Ce chef-d'oeuvre fut élevé à la mémoire des victimes du siège de 1870-71. Bartholdi doit élever un symbole du courage et de la bravoure des Belfortains, monument dans lequel la ville s'identifiera. Bartholdi propose d'utiliser la roche imposante et grandiose qui domine Belfort. Sculpté dans le grès rouge des Vosges, il mesure 22 m de long sur 11 m de haut et est classé Monument historique en 1931. Ce lion est l'emblème de la ville.

Lion de Belfort. Monument classé Monument Historique. © Thomas Bresson - CC BY-NC 3.0

-- La statue de Diderot, érigée sur la place Diderot de Langres en 1884.

-- Statue de la Liberté à New York aux États-Unis (1886). Deux copies plus petites se trouvent au pont de Grenelle à Paris, et une autre dans le Jardin du Luxembourg. Une dernière a été installée à Colmar. Une autre est à Roybon (Isère) offerte par Bartholdi.

Frédéric Auguste Bartholdi est l'auteur de la célèbre statue de la Liberté éclairant le monde, offerte par la France aux États-Unis Paris, (après avoir été léguée à la ville en 1907).En 1871, à la demande de l'union franco-américaine, il effectue son premier voyage aux États-Unis, pour sélectionner le site de la célèbre Statue de la Liberté. Sa carrière prendra dès lors une ampleur internationale. Il devient le sculpteur le plus célèbre du XIXe siècle dans toute l'Europe et l'Amérique du Nord.

La Liberté éclairant le monde (Liberty Enlightening the World), plus connue sous le nom de Statue de la Liberté (Statue of Liberty), est l'un des monuments les plus célèbres de la ville de New York. Elle est située sur l'île de Liberty Island au sud de Manhattan, à l'embouchure de l'Hudson River et à proximité d'Ellis Island. La Statue de la Liberté fut offerte par les Français en 1886, pour commémorer le centenaire de l'indépendance américaine et en signe d'amitié entre les deux nations. Sa structure interne est l'œuvre de l'ingénieur Gustave Eiffel. Le choix des cuivres fut confié à l'architecte Eugène Viollet-le-Duc.

Brevet de la statue de la liberté obtenu en 1879

-- La fontaine Bartholdi, sur la place des Terreaux, à Lyon en France (1892).
-- « Monument à la Suisse secourant Strasbourg » à Bâle en Suisse (1895).
-- Statue de Vercingétorix à Clermont-Ferrand en France (1903).

De nombreux monuments et statues :

-- Le monument du général Rapp (1856).
-- Le monument de Martin Schongauer (1863)
-- Le monument de l'amiral Bruat (1864)
-- Le Génie funèbre, 1866 dans le lycée Bartholdi de Colmar
-- Le monument des Gardes nationaux tombés en 1870, Ladhof (1872).
-- La fontaine Roesselmann (1888)
-- Le monument Gustave-Adolphe Hirn (1890)
-- Le monument au Général Arrighi de Casanova (Corte) (1867)
-- Le monument de Vauban à Avallon (1873)
-- Le monument de Champollion à Paris (1878)
-- Le monument de Gribeauval à Paris (1879)
-- Le monument de Rouget de Lisle à Lons-le-Saunier (1882)
-- Le monument Gambetta à Sèvres (1890)
-- Le monument de Christophe Colomb à l'Exposition de Chicago (1893
-- Le monument de La Fayette et Washington à Paris (1895)