Planète

Introduction

Dossier - Région PACA : Découverte de la lavande !
DossierClassé sous :géographie , botanique , lavande

-

Depuis plusieurs siècles, la lavande fait partie de l'économie rurale des zones de montagnes sèches de la Provence. Cueillette des bergers depuis le 18ème siècle, les cultures sont apparues au début du 20ème siècle pour répondre à la forte demande de Grasse, capitale mondiale de la parfumerie.

  
DossiersRégion PACA : Découverte de la lavande !
 

Depuis plusieurs siècles, la lavande fait partie de l'économie rurale des zones de montagnes sèches de la Provence. Cueillette des bergers depuis le 18ème siècle, les cultures sont apparues au début du 20ème siècle pour répondre à la forte demande de Grasse, capitale mondiale de la parfumerie. C'est une histoire riche d'anecdotes, de crises et de fortunes que nous raconte la lavande, et un exemple parfait d'adaptation d'une plante et d'une population à l'évolution de l'environnement tant écologique qu'économique.

  •  La culture de la lavande fine
(Lavandula angustifolia DC) est une spécificité française sous forme de lavande de population. D'autres pays cultivent des clones de Lavandula angustifolia sélectionnés à partir de populations françaises (Bulgarie, Ukraine, Chine) tandis qu'on cultive en Espagne, sur une grande échelle, la lavande aspic (Lavandula latifolia).

On enregistre une chute de la production depuis plusieurs décennies, et d' une manière particulièrement nette depuis 1980. Cette baisse a surtout été marquée dans les zones où les conditions d'exploitation sont les plus difficiles (Hautes-Alpes, Est des Alpes-de-Haute-Provence, Drôme) et qui correspondent aux zones traditionnellement dites de « cru » ; les zones qui avaient connu un développement de la lavande dans les années 1960 (Quercy, Ardèche) ont pratiquement disparu.

La production française représente 50% de la production mondiale, et les principaux débouchés sont : la parfumerie haut de gamme, la pharmacie et l'aromathérapie.

  •  Le lavandin
est un hybride stérile de lavande fine et de lavande aspic. Ses qualités d'homogénéité, de rusticité et de productivité ont conduit à un important développement de la production. La production de lavandin n'a pas connu une chute comparable à celle de la lavande, mais connaît plutôt des évolutions cycliques du niveau de plantation en fonction des évolutions des cours. La moitié des superficies en lavandin est implantée sur les plateaux de Valensole et d'Albion et près d'un quart dans des zones de plaine (vallée du Rhône notamment).

La production française représente 90% de la production mondiale. Les principaux débouchés sont : l'industrie des détergents, les produits domestiques et cosmétiques.

Quelques chiffres :

  •  Les hommes :
Environ 2000 producteurs cultivent de la lavande et/ou du lavandin.
  •  Les surfaces cultivées :
14 000 hectares de lavandin 3500 hectares de lavande (dont 3000 pour la distillation et 500 pour la production de fleurs et bouquets).
1100 tonnes d'huiles essentielles de lavandins 50 tonnes d'huile essentielle de lavande fine (dont 22 tonnes de lavande de population et 28 tonnes de lavandes clonales)
  •  Les cours :
Le prix-producteur au kilo est de : 90 F pour le lavandin, 400 F pour la lavande de population, 300 F pour la lavande clonale.