Planète

Takin

DéfinitionClassé sous :zoologie , ruminant , herbivore
Photo d'un takin. © Ltshears, Wikipédia, domaine public

Takin (Hodgson 1850) - Budorcas taxicolor

  • OrdreArtiodactyla
  • Sous-ordreRuminantia
  • FamilleBovidae
  • Sous-famille Caprinae
  • Genre Budorcas      
  • Taille : 1,70 à 2,00 m (hauteur au garrot 1,00 à 1,30 m - longueur des cornes 0,30 m)
  • Poids : 200 à 350 kg
  • Longévité : 15 à 18 ans 

Statut de conservation UICN : VU vulnérable 

Description du takin

Le takin, dont il existe quatre sous-espèces, est recouvert d'une épaisse toison de laine qui noircit sous le ventre et sur la tête. Bien qu'il ressemble un peu au gnou avec son front bombé, c'est un proche parent du bœuf musqué. Les sous-espèces se distinguent par la couleur de leur pelage. Celui du takin de l'Himalaya est gris foncé, celui du takin du Bhoutan est marron doré, celui du Sichuan est roux avec une touche de marron au garrot et du gris clair sur le ventre. Quant au takin doré que l'on trouve au Tibet, il est entièrement jaune doré.

Takin juvénile. © Ltshears, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported

Habitat du takin

On trouve le takin en diverses zones de la chaîne himalayenne, du Bhoutan, au Tibet en passant par le Sichuan. Il vit dans les vallées profondes des montagnes entre 2.500 et 4.500 mètres d'altitude dans les prairies où croissent les rhododendrons et les bambous.

Comportement du takin

Le takin se nourrit très tôt le matin et en fin de journée, il ne quitte l'abri des buissons que pour aller brouter sur les pentes herbeuses. Friand de sel, il le cherche sur les rochers qu'il lèche avec application. C'est un animal craintif dont le cri d'alarme ressemble à un toussotement. Malgré son apparence lourde et pataude, il sait faire preuve d'une agilité hors du commun même sur terrain accidenté. Le takin vit en petits troupeaux, mais en été, les bovidés se regroupent pour former des hardes de plusieurs centaines d'individus menés par les mâles. Lorsque ces groupes se déplacent, les mâles vont en tête, suivis des jeunes et enfin des femelles qui ferment la marche. En hiver ils se sépareront à nouveau afin de trouver plus facilement de la nourriture. Les vieux mâles sont solitaires.

Takin. © Dezidor, Creative Commons Attribution 3.0 Unported

Reproduction du takin

Les femelles ne donnent naissance qu'à un seul petit chaque année. Les jeunes naissent au printemps après une gestation de huit mois. Ils sont en mesure de marcher dès leur mise bas et capables de parcourir de grandes distances pour suivre leurs parents. Ils commencent à manger de l'herbe au bout d'1 mois et sont sevrés à 9 mois. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle vers 2 ans et demi.

Régime alimentaire du takin

Le takin se nourrit d'herbe, de branchages tendres, de bourgeons et de pousses de bambous.

Menaces sur le takin

Le takin doré (Budorcas taxicolor bedfordi) est menacé par la chasse et le braconnage pour sa chair et sa peau. En effet, des sociétés organisatrices de « chasses sportives » qui prétendent « valoriser la faune sauvage dans les grands espaces sauvages », attirent les clients ayant des désirs cynégétiques en employant les termes d'écotourisme, de zoo-ethnologie... Elles organisent même des audits de la faune sauvage justifiant ainsi leur présence dans des sites remarquables... et protégés ! Or l'animal est classé en voie de disparition par l'UICN, alors que les autres sous-espèces sont données comme vulnérables. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi