Planète

Hemicordulia atrovirens

DéfinitionClassé sous :zoologie , Hemicordulia atrovirens , libellule
La libellule Hemicordulia atrovirens. © Dominique Martiré

D'après la Liste rouge nationale, l’Hemicordulia atrovirens fait partie des espèces menacées en France.

Cette libellule endémique de la Réunion est une espèce principalement forestière. En basse altitude, elle se fait très discrète en forêt, bien qu'on puisse la voir évoluer à découvert lorsque le ciel est nuageux. Au-delà de 800 mètres, on peut la rencontrer en milieux plus ouverts, même si la présence de couverts forestiers à proximité demeure importante.

Catégorie Liste rouge nationale : quasi menacée (NT)

Lors de la ponte, les femelles déposent leurs oeufs au niveau des cours d'eau où les larves effectuent leur croissance. Ces cours d'eau sont généralement forestiers en basse et en moyenne altitude, et plus ouverts au-delà de 1.000 mètres. Il semble que l'émergence des adultes ait lieu tout au long de l'année en basse et moyenne altitude, alors qu'elle se concentre autour du mois de décembre au-delà de 1.000 mètres, c'est-à-dire au plus fort de l'été austral.

Les milieux forestiers fréquentés par Hemicordulia atrovirens sont en nette régression à la Réunion. La diminution du couvert forestier liée à une urbanisation de plus en plus dense entraîne une fragmentation de l'habitat de l'espèce et rend problématique les déplacements des adultes dans les zones concernées. La rectification du lit des cours d'eau temporaires, lorsqu'elle entraîne la diminution des cuvettes, est préjudiciable à son développement larvaire. Et dans les zones à truites, les larves sont susceptibles d'être consommées par ce poisson introduit. Toutes ces menaces expliquent le statut "quasi menacé" de l'espèce à la Réunion.

Sources :

A propos du Comité français de l’UICN

Le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) est le réseau des organismes et des experts de l’UICN en France. Regroupant au sein d’un partenariat original 2 ministères, 8 organismes publics et 36 organisations non-gouvernementales, il joue un rôle de plateforme d’expertise et de concertation pour répondre aux enjeux de la biodiversité. 

 

Site internet : www.uicn.fr