au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    [EN VIDÉO] Kézako : d’où partent les éclairs, du sol ou du ciel ? Les orages s’accompagnent en général de pluie, d’éclairs et de tonnerre, mais savez-vous d’où part...

    Avez-vous déjà vu des éclairs sans avoir entendu le tonnerretonnerre qui l'accompagne ? Ce genre d'éclair silencieux est souvent appelé « éclair de chaleurchaleur » de façon impropre. Qu'en est-il vraiment ? Il s'agit d'un éclair tout à fait identique aux autres, ni plus ni moins.

    Un éclair vu à très grande distance

    Les « éclairs de chaleur » sont en fait produits par des orages lointains... si loin que vous pouvez voir l'éclair qui se signale par de brèves illuminations zèbrant le ciel mais le tonnerre ne peut être entendu de l'endroit où vous trouvez à cause de la distance.

    Voici pourquoi : la vitesse de la lumièrevitesse de la lumière (environ 300.000 km/s) est extrêmement rapide par rapport à celle du son (300 m/s). De plus, le coup de tonnerre et son onde se dissipent plus facilement en se propageant et, lorsqu'on est trop loin, le tonnerre ne se fait plus entendre et devient inaudible.

    Si, lors d'une randonnée, vous êtes surpris par un orage, rappelez-vous que plus le temps qui sépare l’éclair du tonnerre est court, plus vous êtes proche de l'impact de la foudre et plus vous êtes en danger. Pour calculer la distance entre vous et l'éclair, il faut compter le nombre de secondes qui séparent la vue de l'éclair du bruit du tonnerre. Plus ce temps est court, plus il faut se mettre à l'abri rapidement ! 

    Voir aussi

    Dossier - Foudre, tonnerre : ces dangers venus du ciel