Planète

Séparation précombustion du CO2

DéfinitionClassé sous :développement durable , Capture et séquestration du CO2 , CO2
Schéma de présentation des différents procédés de capture industrielle du CO2, dont la séparation précombustion (en rouge). © Giec 2005

La séparation du CO2 précombustion fait partie des techniques de capture et séquestration du CO2. Ce procédé consiste à traiter les combustibles (pétrole, charbon...) en amont de leur combustion.

Principe de la séparation précombustion du CO2 

Ces combustibles sont d'abord gazéifiés dans un réacteur en présence d'air, de vapeur d'eau ou d'oxygène pur, pour produire du syngaz constitué de monoxyde de carbone (CO) et de dihydrogène (H2).

Ce syngaz passe ensuite dans un réacteur de conversion en présence de vapeur d'eau. Le monoxyde de carbone réagit avec l'eau (H2O) et produit du dioxyde de carbone (CO2) et encore plus d'hydrogène (H2).

La pression et la concentration du gaz carbonique (de 15 % à 60 % du volume sec) facilitent alors la séparation du CO2 et de l'hydrogène. Le CO2 concentré peut alors être séquestré.

Avantages et inconvénients de la séparation précombustion 

Ce processus est plus complexe et plus coûteux que la séparation postcombustion, mais il produit un gaz plus concentré et sous forte pression, ce qui facilite la séparation. Il est en général appliqué dans les centrales à cycle combiné avec gazéification incorporée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi