Cela vous intéressera aussi

Sans existence légale, un macro-déchet est défini par l'accord de Ramoge comme « un déchet issu de l'activité humaine, flottant en surface ou immergés, transporté par les courants marins ou par les fleuves jusqu'au littoral et se déposant sur les plages ».

Ces déchets sont en général sortis des circuits traditionnels de gestion des déchets après avoir été abandonnés dans la nature, jetés en mer ou emportés par un coup de ventvent. Ils peuvent alors soit s’accumuler en mer, où ils risquent d'être ingérés par la faune, soit s'échouer sur les plages.

Ces déchets représentent donc une menace pour la faune et une nuisancenuisance visuelle pour le littoral.