Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La plateforme pétrolière Kulluk échouée en Alaska La plateforme Kulluk voyageait depuis l'Alaska vers Seattle. Mais en raison de conditions méténull

On qualifie d'hydrocarburehydrocarbure conventionnel, des hydrocarbures -- des molécules organiques exclusivement composées de carbone et d'hydrogène -- tels que le pétrole ou le gaz naturel. Ils se distinguent des hydrocarbures non conventionnels qui nécessitent des techniques d'extraction complémentaires au forage, comme la fracturation hydraulique

Comme les hydrocarbures non conventionnelshydrocarbures non conventionnels en revanche, les hydrocarbures conventionnels sont issus de l'accumulation et de la lente transformation, sous l'effet de l'enfouissement et de la température, de matières organiques, d'abord en kérogènekérogène, puis en un mélange d'hydrocarbures liquidesliquides, le pétrolepétrole brut, et d'hydrocarbures gazeux, le gaz naturelgaz naturel. Poussés par la température et la pressionpression, ils circulent dans des roches poreuses et perméables en direction de la surface. La présence d'une couche géologique imperméable peut néanmoins arrêter leur progression. Ils vont alors s'accumuler et finir par former un réservoir.

Ce type de puits de pétrole est souvent utilisé pour extraire des hydrocarbures conventionnels. Il s’agit en quelque sorte d’une grande pompe. © mark2112, Pixabay, CC0 Creative Commons
Ce type de puits de pétrole est souvent utilisé pour extraire des hydrocarbures conventionnels. Il s’agit en quelque sorte d’une grande pompe. © mark2112, Pixabay, CC0 Creative Commons

L’exploitation des hydrocarbures conventionnels

Après une phase d'exploration qui vise à identifier les réservoirs d'hydrocarbures conventionnels arrive l'étape de l'exploitation. Un forage suffira souvent à les libérer afin qu'ils puissent remonter et être récupérés. Cependant, le pourcentage d'hydrocarbure effectivement récupéré en surface varie entre 30 et 80 %, selon la forme de l'hydrocarbure : huile ou gaz.

Pour que se créent des réservoirs d'hydrocarbures, il aura fallu à la nature, des centaines de millions d'années, mais les activités humaines n'auront eu besoin que d'une centaine d'années pour mettre à mal ses réserves de gaz et de pétrole. Aujourd'hui, les réserves diminuent partout dans le monde et les nouvelles découvertes se font plus rares.