Cela vous intéressera aussi

Inventée par Joseph Swan et améliorée par Thomas EdisonEdison à la fin du XIXe siècle, l'ampoule à filament est un dispositif qui produit de la lumièrelumière en portant à incandescenceincandescence un filament de tungstènetungstène.

Principe de l'ampoule à incandescence

Le filament offre une résistancerésistance au courant électriquecourant électrique qui le parcourt. Il s'échauffe donc très fortement (plusieurs milliers de degrés) et émet de la lumière : c'est l'incandescence. On utilise donc le tungstène comme matériaumatériau, puisque c'est le métalmétal dont le point de fusionfusion est le plus élevé.

Pour éviter que ce mince filament ne s'enflamme et se détruise en présence de dioxygène, celui-ci est placé dans une ampoule en verre contenant soit du vide, soit une atmosphèreatmosphère contrôlée sans oxygèneoxygène. Il finit toutefois par se sublimer peu à peu à l'usage et à s'affiner, jusqu'à se rompre.

L'ampoule à filament, contraire au développement durable

Du fait de ce fonctionnement, les ampoules à filaments (dont les halogèneshalogènes) ont un piètre rendement énergétique comme dispositif d'éclairage : une grande partie de l'électricité est transformée en chaleurchaleur par effet Jouleeffet Joule. C'est pourquoi, dans le contexte actuel d'enchérissement de l'énergieénergie et de développement durabledéveloppement durable, ce type d'ampoule est remplacé progressivement par des ampoules basse consommation.

Pour en savoir plus sur les différents types d'ampoules, découvrez la question réponse associée.