Depuis l’espace, le super-typhon Hagibis apparaît comme un monstre

Classé sous :météorologie , Hagibis , super-typhon

À la fin du week-end dernier, il n'aura fallu à Hagibis qu'à peine 24 heures pour passer du statut de simple tempête tropicale, dont les vents atteignent péniblement les 100 km/h, à celui de super-typhon de catégorie 5 dont les vents violents dépassent les 250 km/h. L'une des intensifications les plus rapides de toute l'histoire des cyclones tropicaux.

Ce mardi, Hagibis a connu un léger affaiblissement, suite au remplacement du mur interne de son œil. Mais aujourd'hui, un nouvel œil est apparu, plus grand que le premier. Et le super-typhon s'intensifie de nouveau au-dessus des eaux très chaudes de la mer des Philippines. La pression est tombée à 908 hPa, propulsant Hagibis, de ce point de vue, au rang de plus puissant typhon de l'année. Le deuxième plus puissant -- après l'ouragan Dorian -- en termes de vitesses de vents. Ceux-ci atteignant les 259 km/h.

Le super-typhon se dirige actuellement vers le Japon qu'il devrait aborder dès vendredi. Il pourrait, à ce moment-là, avoir reculé en catégorie 2 ou 3. Mais les rafales pourraient tout de même alors dépasser les 200 km/h. Entre Nagoya et Tokyo, les vagues littorales pourraient avoisiner les 17 mètres. Et on attend, en 24 heures, entre 250 et 300 mm de pluie -- soit l'équivalent d'un mois et demi -- d'Osaka à Tokyo.

Le grand prix de Formule 1 de Suzuka (Japon) et la Coupe du monde de rugby pourraient être perturbés par le passage, ce week-end, du super-typhon Hagibis. © Himawari-8, Japan Meteorological Agency (JMA), CIRA