Dans la mythologie védique hindoue, la divinité Indra se bat contre un dragon qui l'avale tout entier. C'est en référence à cette légende que les scientifiques ont appelé Indrasaurus wangi la nouvelle espèceespèce de lézard découverte intacte dans l'estomacestomac d'un Microraptor. Ce dernier, un Microraptor zhaoianus datant de 130 millions d'années, semble avoir gobé tout rond le malheureux lézard la tête la première. C'est le quatrième cas d'un Microraptor dont on découvre le contenu de l'estomac, les précédents fossilesfossiles ayant révélé un petit mammifèremammifère, un oiseau et un poissonpoisson.

Le lézard a été retrouvé dans l’estomac d’un fossile de <em>Microraptor </em>datant du Crétacé. © Jingmai O'Connor
Le lézard a été retrouvé dans l’estomac d’un fossile de Microraptor datant du Crétacé. © Jingmai O'Connor

La nouvelle espèce de lézard, mise au jour dans la province du Liaoning au nord-est de la Chine, dans ce que l'on appelle le biote de Jehol, une véritable mine de fossiles du CrétacéCrétacé. C'est le premier spécimen de lézard avec des dents retrouvé dans la région, ce qui suggère un régime alimentaire différent de ses congénères. Mais c'est en fait surtout le fossile de Microraptor qui intéresse les scientifiques, dont l'étude a été publiée dans Current Biology le 11 juillet. On soupçonne en effet le Microraptor, un petit dinosaure à plumes, d'être un chaînon manquantchaînon manquant entre les dinosaures et les oiseaux. On a ainsi observé que l'Anchiornis, un ancien cousin des oiseaux modernes, avale ses proies et recrache des boulettes non digérées comme les oiseaux prédateurs actuels. Le Microraptor, malgré sa parenté avec Anchiornis, ne semble pas digérer ses proies de la même façon étant donné que le squelette du lézard était quasi intact. La lignée des Dromaeosauridae, à laquelle appartient le Microraptor serait donc peut-être plus éloignée que ce qu'on pensait ce celle des oiseaux modernes.