Une étude de Ransom A. Myers et ses collègues de l'Université de Dalhousie (Halifax, Canada) montre que l'industrie de la pêche a extrait de l'océan 90% de ses ressources en gros poissons comme le thon, l'espadon ou le marlin. Les travaux se sont concentrés sur la phase d'industrialisation de la pêche à partir de la Seconde Guerre Mondiale, notamment chez les Japonais.
Cela vous intéressera aussi

Ils ont ainsi pu observer qu'à chaque fois qu'une flotte de pêchepêche japonaise investissait une zone, elle commençait par attraper 10 gros poissonspoissons pour 100 crochets mais que ce chiffre diminuait rapidement à 1 pour 100.
Après 10 à 15 ans d'exploitation, il n'y avait pratiquement plus de gros poissons.

Ce phénomène s'est répété dans les années 1950, 1960 et 1970. Et les scientifiques de pronostiquer : si le niveau actuel de pêche persiste, la population restante des grands poissons sera trop réduite pour renouveler les espècesespèces, condamnant par la même occasion tout un secteur de l'économie et de l'alimentation humaine.

Les experts de l'industrie du thonthon ont immédiatement réagi ; selon eux, ces conclusions sont simplistes et ne cadrent pas avec d'autres données.