Planète

Un nouveau modèle de mousson permet de prévoir une sécheresse un an à l'avance

ActualitéClassé sous :Terre , climat , mousson

Des scientifiques de l'"Indian Institute of Sciences", Bangalore, ont développé un modèle de mousson qui permet de prévoir la quantité totale de pluie qui tombera l'année suivante. Contrairement aux modèles empiriques actuels, ce modèle avait prévu sans ambiguïté, en 2001, la sécheresse de 2002.

Crédits : CNRS

Ce modèle a réussi à estimer la quantité de précipitation en 2003 avec un écart de 6% par rapport aux observations, mais aussi à rendre compte des 50% de variation des pluies d'année sur année.

Ce modèle basé sur une approche dynamique non-linéaire, est un outil fiable de prévision des précipitations de la mousson. A la différence des autres modèles empiriques qui nécessitent l'intégration de données relatives aux températures de la surface de l'océan, le modèle Iyengar-Raghukanth utilise les données des précipitations tombées depuis l'année 1891 et chaque année, il doit prendre en compte les données de l'année en cours pour prévoir celles de l'année suivante. Les scientifiques travaillent désormais sur le modèle afin de l'appliquer à l'échelle d'un état ou d'une ville.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi